Maroc : L’Office national des chemins de fer (ONCF) marocain vise un chiffre d'affaires de 385 millions $
#Analyse #AnalyseEconomique #Economie #Entreprises #Institution #TransportFerroviaire #MAROC
Agence Ecofin
mercredi 9 février 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 9 Février 2022 à 11:10

2021 a été une année réussie pour l’ONCF, au regard de ses statistiques. L’entreprise a su titer profit du regain d’activité du secteur ferroviaire en général, avec l'accalmie de la crise sanitaire.

L’Office national des chemins de fer (ONCF) du Maroc projette d’atteindre un chiffre d’affaires de 3,5 milliards de dirhams (environ 385 millions $) en 2021, selon le rapport de la réunion de son Conseil d’administration, tenu le vendredi 28 janvier dernier. 

« Grâce à la bonne reprise de l’activité voyageurs et à la résilience des activités de transport des marchandises, l’Office prévoit de réaliser en 2021 un chiffre d’affaires de 3,5 MMDH contre 2,8 MMDH en 2020, soit une hausse de 25% », a déclaré le directeur général de l’Office, Mohamed Rabie Khlie.

La reprise du trafic passager, favorisée par l’atténuation des restrictions de voyage, a en effet permis d’obtenir une hausse d’environ 64% du flux annuel de 2020, qui est passé de 21,1 millions à 34,5 millions en 2021.

De même, avec 25,5 millions de tonnes de marchandises transportées en 2021, le fret ferroviaire a augmenté de 2,3% par rapport à 2020. Ces performances fondent entre autres les projections élaborées pour 2022.

En dehors de la reprise progressive du trafic ferroviaire, l’opérateur en charge de l’exploitation des chemins de fer du pays table également sur son plan d’investissement de 7,7 milliards de dirhams dévoilé en novembre 2021. Ledit plan s’étale à l’horizon 2022-2024 et vise à réhabiliter les infrastructures, ainsi qu’à renouveler le matériel roulant afin de renforcer son offre de service.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.