Egypte : Dragon Oil, filiale de la société publique émiratie du pétrole ENOC, a découvert un gisement de pétrole dans le golfe de Suez estimé à 100 millions de barils
#Actualite #CanalDeSuez #Economie #Entreprises #Gaz #Hydrocarbures #Industrie #Petrole #Suez #VieDesEntreprises #EGYPTE #EmiratsArabesUnis
Agence Ecofin
lundi 28 février 2022 Dernière mise à jour le Lundi 28 Février 2022 à 17:00

En octobre 2019, quatre mois après avoir fait son entrée dans le golfe de Suez, Dragon Oil avait annoncé qu’elle investirait jusqu’en 2024, un milliard de dollars pour développer ses actifs sur place, afin d’y doper sa production d’huile.

Le 16 février, Dragon Oil, une filiale de la société publique émiratie du pétrole ENOC, a découvert un gisement de pétrole dans le golfe de Suez. C’est la première fois que la société met la main sur du pétrole dans cette région qu’elle a intégrée en juin 2019, après avoir acquis des actifs arrivés à maturité auprès de BP.

Selon l’agence émiratie de presse publique Wam qui a publié la nouvelle, la découverte serait l’une des plus importantes du bassin, ces 20 dernières années, avec une taille possible de près de 100 millions de barils. Les travaux de tests de puits devraient permettre de situer le public sur la taille exacte du périmètre. D’ailleurs, aucune information technique supplémentaire n’a été fournie sur la découverte.

Une fois en production, le périmètre sera un pas important de l’Egypte vers son projet d’atteinte de l’autosuffisance pétrolière. 

Dragon Oil envisage de faire passer sa production de pétrole de 160 000 barils par jour actuellement à 300 000 barils par jour d’ici 2026 et a placé l’Egypte, l’Irak et le Turkménistan au cœur de ce plan. La société est également présente en Algérie et en Tunisie.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.