Guerre en Ukraine : L’Europe doit développer une coopération énergétique plus forte avec l’Algérie
#Actualite #CooperationInternationale #Crise #Decideurs #Economie #Energie #EnergiesRenouvelables #Exportation #Gaz #Guerre #Hydrocarbures #Institutions #Mediterranee #Russie #Ukraine #UnionEuropeenne #Afrique #ALGERIE #EchangesMediterraneens #Europe #France
Denys Bédarride
jeudi 3 mars 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 3 Mars 2022 à 06:00

Ce mardi 1er mars, la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée Nationale française s'est réunie afin d'auditionner Clément Beaune, le Secrétaire d'Etat auprès du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères chargé des Affaires européennes, sur la situation en Ukraine et sur la création d’une Communauté Méditerranéenne des Énergies Renouvelables (CEMER). 

Alors que cette crise a révélé la dépendance énergétique de l’Europe vis-à-vis de la Russie, l’Algérie, partenaire historique de la France, a proposé d’augmenter ses exportations de gaz à destination du continent européen afin de compenser la baisse d’approvisionnement subie par l’Europe suite au déclenchement de la guerre en Ukraine. 

Ce geste doit relancer le débat sur la mise en place d’une Communauté européenne des énergies renouvelables qui est appellé des voeux depuis la fin de l’année 2020. En effet, le 26 novembre 2020, a été présenté à l’Assemblée nationale une proposition de résolution portant la création d’une Communauté Méditerranéenne des Énergies Renouvelables (CEMER). Adoptée à la majorité, cette résolution ouvre la porte à l’établissement d’un partenariat durable entre la France et les pays de la Méditerranée sur la thématique des énergies renouvelables. 

« Parce que la crise que nous vivons nous prouve qu’attendre, c’est risquer chaque jour un peu plus de perdre notre indépendance énergétique, j’ai demandé au Ministre ce que nous pouvions faire pour “accélérer” la mise en place de cette communauté. « a indiqué M’Jid El Guerrab, député des français résident au Maghreb et en Afrique de l’Ouest.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.