L’Egypte va bénéficier de 3,5 millions de dollars de la part du Japon pour financer un projet concernant la sécurité du stockage et de la livraison des vaccins anti-covid-19
#Actualite #Chine #Covid19 #Economie #Financement #Industrie #UNICEF #Vaccin #EGYPTE #Japon
Agence Ecofin
vendredi 4 mars 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 4 Mars 2022 à 13:30

Dans le cadre de la lutte contre la covid-19, l’Egypte a mis en place une stratégie de fabrication locale de vaccins, afin de répondre aux demandes de son marché intérieur et du marché continental. Pour combler au mieux ces besoins, le pays essaye de renforcer ses compétences en matière de stockage.

L’Egypte va bénéficier de 3,5 millions de dollars du Japon pour financer un projet concernant la sécurité du stockage et de la livraison des vaccins anti-covid-19. L’annonce a été faite le dimanche 20 février, via un communiqué de presse publié sur la page facebook du ministère égyptien de la Coopération internationale.

Ce financement qui sera déployé via l’UNICEF vise à « étendre la portée de la vaccination contre le covid-19 », grâce à l’amélioration du stockage et de l’efficacité des vaccins. En clair, « le projet vise à combler les lacunes en matière de performance logistique et de capacité de stockage du système de santé du pays, dans le cadre de l’extension des vaccinations ».

A terme, un réseau de stockage « efficace » sera mis sur pied sur 500 sites de vaccination, et une amélioration de la sécurité des vaccins pendant leur stockage et leur transport. En outre, presque 2000 membres du personnel de santé verront également leurs capacités renforcées. Le but est de « renforcer la confiance du public dans la sécurité et l’efficacité des vaccins anti-covid-19 ».

L’initiative s’inscrit dans le cadre d’un soutien au gouvernement égyptien dans la mise en œuvre de son Plan national de déploiement et de vaccination (NDVP). Le Caire cherche en effet à faire vacciner 70 millions de personnes, d’ici la fin de l’année grâce notamment, à ce programme.

Il faut rappeler que depuis l’année dernière, l’Egypte s’est engagée dans la production de vaccins contre la covid-19, destinés à son marché intérieur ainsi qu’au marché sous-régional. En plus du vaccin russe Sputnik V, Le Caire avait conclu un accord avec la Chine pour produire localement des doses du vaccin Sinovac. 

En juillet, un million de doses du sérum chinois avaient d’ailleurs déjà été fabriquées en Egypte.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.