Brouillon auto 175
Présidence de la République de Türkiye
#Actualite #Decideurs #Economie #Gouvernement #Institutions #Politique #TURQUIE
Denys Bédarride
jeudi 24 mars 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 24 Mars 2022 à 06:00

Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan a réaffirmé la détermination de son Parti pour la Justice et le Développement (AK Parti) à atteindre les objectifs de 2023, pour le centenaire de la République. D’importants changements ont été apportés au programme économique de la Turquie en raison du contexte mondial en proie aux différentes crises. 

Aussi chef du parti, Erdogan s’est exprimé, le 21 mars, à l’occasion d’une réunion du parti au Palais présidentiel, dans la capitale Ankara.

Recep Tayyip Erdogan a invité les responsables de son parti à davantage resserrer les rangs en cette période où le monde est secoué par des crises économiques, des guerres, des jeux d’ingénierie sociale et politique, et à l’approche de la célébration du centenaire de la République de Turquie, en 2023. 

“Tant que nous gardons notre esprit d’unité, de fraternité, de solidarité, il n’y a aucun problème que nous ne pouvons surmonter, aucune victoire que nous ne pouvons glaner, a-t-il lancé. J’espère que nous célébrerons ensemble la victoire électorale en juin 2023, et j’espère que nous poserons ensemble les jalons de notre pays pour l’horizon 2053.”

Le Président Erdogan a également déclaré que le bouleversement du système mondial de production et de logistique ainsi que la pandémie de Covid-19 ont été à l’origine d’une opportunité historique pour la Turquie de marquer de nombreux points positifs.

Il a ajouté que des réajustements ont été apportés au programme économique en raison des événements difficiles que traversent le monde.

“Nous avons mis en place un nouveau programme économique qui nous permettra de sortir notre pays des scénarios classiques de taux d’intérêt, de taux de change et d’inflation, et qui nous permettra de profiter des opportunités adaptées à nos besoins, a-t-il assuré. Nous traversons une période où les équilibres du monde ont été ébranlés par la Covid-19 et sont profondément perturbés par des conflits tels que la guerre entre l’Ukraine et la Russie, conjuguée aux tensions régionales, politiques et économiques. Nous subissons également les effets négatifs de cette situation. Premièrement, nous avons considérablement contrôlé l’instabilité des taux de change grâce aux mesures et aux mécanismes que nous avons mis en place.”

Erdogan a souligné que le gouvernement turc s’est tourné vers des politiques qui protégeront les citoyens face à la hausse du coût de la vie provoquée par l’augmentation du taux de change et les fluctuations des prix mondiaux des matières premières.

“Nous avons pris de nombreuses mesures, allant de l’augmentation du salaire minimum à l’augmentation des salaires des fonctionnaires et des travailleurs, de l’élargissement de la gamme des aides sociales aux subventions énergétiques”, a-t-il conclu.

Source Agence Anadolu

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *