Le Maroc serait propice aux investissements dans les secteurs de la santé, de l’économie numérique, l’agroalimentaire, l’aéronautique et l’éducation
#Automobile #Croissance #Economie #Financement #Industrie #Innovation #Startup #Technologie #MAROC
Denys Bédarride
vendredi 17 juin 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 17 Juin 2022 à 07:30

Une acquisition qui s’inscrit dans la cadre d’un marché automobile marocain stratégique et un des plus dynamiques d’Afrique avec plus de 180 000 voitures neuves et environ 560 000 voitures d’occasion vendues chaque année.

Kifal Auto, la principale startup marocaine de technologie automobile, a été rachetée par la startup nigériane Autocheck, plateforme de vente et de services automobiles en ligne, avec l’objectif de favoriser son expansion en Afrique du Nord.

Cette acquisition représente la première expansion majeure d’une startup d’Afrique de l’Ouest en Afrique du Nord et va créer les conditions d’une collaboration panafricaine idéale pour stimuler l’innovation sur le marché automobile en pleine croissance sur le continent. Kifal Auto a été fondée par Nizar Abdallaoui Maane en 2019.

Au fil des ans, Kifal Auto s’est imposée comme un partenaire de confiance pour les particuliers et les entreprises au Maroc qui cherchent à acheter ou à vendre des voitures d’occasion.

Pour Autochek, le Maroc est un marché stratégique et un des plus dynamiques d’Afrique, avec plus de 180 000 voitures neuves et environ 560 000 voitures d’occasion vendues chaque année. Le secteur automobile marocain devrait continuer à connaître une croissance soutenue pour atteindre près de 14 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années.

Par ailleurs, Autochek voit dans le Maroc un pôle technologique innovant, alimenté par un écosystème de startups florissantes qui vont soutenir l’industrie automobile au cours des prochaines années. Grâce à cette acquisition, Autochek va occuper une position unique pour exploiter tout le potentiel du marché dynamique de l’automobile d’occasion au Maroc.

Maroc : Kifal Auto rachetée par Autochek qui projette de s’étendre en Afrique du Nord

De nombreuses solutions seront déployées afin de répondre aux différents défis de la chaîne de valeur et intégrer davantage l’industrie automobile panafricaine pour créer une proposition forte pour tous les acteurs : consommateurs, constructeurs, institutions financières et autres parties prenantes. En effet, Autochek est reconnu sur le continent comme un partenaire de premier choix pour faciliter l’accès au financement de voitures d’occasions en Afrique, notamment grâce à une technologie et une intelligence artificielle d’analyse de données qui permet aux institutions financières d’offrir plus facilement des crédits aux consommateurs. Grâce à Kiffal Auto, Autochek va couvrir une troisième région d’Afrique puisqu’elle est déjà présente en Afrique de l’Ouest et en Afrique de l’Est (Nigeria, Ghana, Côte d’Ivoire, Kenya et Ouganda), où elle dispose de plus de 1 500 concessionnaires et garages, ainsi que plus de 70 banques partenaires, dont Access Bank, Ecobank, UBA, Bank of Africa et NCBA Bank.

Commentant l’acquisition, Etop Ikpe, président directeur général et cofondateur d’Autochek, déclare : 

« Dès ma première interaction avec Nizar Abdallaoui Maane et son équipe chez Kifal Auto, j’ai été impressionné par leur passion, leur engagement et le travail qu’ils ont accompli en si peu de temps pour apporter des solutions efficaces et innovantes. Ils ont développé une excellente plateforme et nous sommes ravis de les avoir à bord d’Autochek pour renforcer le travail que nous faisons afin d’améliorer l’accès au financement automobile en Afrique. Par ailleurs, il y a de nombreux parallèles dans nos histoires individuelles, c’est le début d’une longue relation qui nous sera mutuellement bénéfique pour les années à venir ».

Et Nizar Abdallaoui Maane, président directeur général et fondateur de Kifal Auto d’ajouter : 

« J’admire depuis longtemps le travail accompli par Autochek pour améliorer la chaine de valeur de l’achat/vente des voitures d’occasion en Afrique. Nous avons tant à apprendre les uns des autres et j’ai hâte de mettre mon expérience et mon expertise à profit pour apporter plus d’innovation au Maroc et ailleurs. Le Maroc est une porte d’entrée en Afrique du Nord et je suis convaincu que nous allons apporter de nouvelles ».

Le Maroc est devenu un véritable hub pour l’Afrique

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *