Maroc : L'Office chérifien des phosphates (OCP) a obtenu le feu vert de l’Etat pour l’installation d’une nouvelle entreprise de production d’engrais dans le Royaume
#Agriculture #Engrais #Entreprises #Guerre #Russie #Ukraine #MAROC
Agence Ecofin
dimanche 31 juillet 2022 Dernière mise à jour le Dimanche 31 Juillet 2022 à 07:00

Le groupe marocain OCP s’est engagé depuis près d’une décennie dans la conquête de plusieurs marchés en Afrique et à l’international. Si cette stratégie est en bonne voie, l’entreprise détenue à près de 95 % par le gouvernement veut consolider ses acquis sur le plan national.

Au Maroc, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a obtenu le feu vert de l’Etat pour l’installation d’une nouvelle entreprise de production dans le Royaume. L’information a été rapportée par Morocco world news.

La société qui sera dénommée « OCP Nutricrops » résultera de la fusion de cinq autres entreprises, dont trois appartenant à l’OCP, à savoir Jorf Fertilizers Company I, II et IV. A celles-ci s’ajouteront Jorf Fertilizers Company III et V détenues respectivement à hauteur de 50 % et 60 % par le groupe.

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie du groupe visant à renforcer sa capacité de production d’engrais et son offre de solutions d’engrais personnalisées. Selon les responsables, cette société, une fois opérationnelle, devrait générer un chiffre d’affaires moyen de 30,6 milliards de dirhams (3 milliards $) par an entre 2022 et 2025.

De quoi consolider un peu plus la position du groupe sur le marché intérieur, mais aussi à l’échelle internationale dans un contexte de hausse des prix des engrais alimentée notamment par la guerre entre l’Ukraine et la Russie.

En 2021, l’OCP a affiché une croissance de 50 % de son revenu à 84,3 milliards de dirhams (8,8 milliards $), un niveau record.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.