Le Maroc revoit ses ambitions en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre à la hausse
#Cooperation #Diplomatie #Economie #EnergiesRenouvelables #ALGERIE #Japon
Denys Bédarride
mercredi 10 août 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 10 Août 2022 à 07:00

Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Benattou Ziane, a reçu le 3 août à Alger, le représentant de l'Agence japonaise de la coopération internationale (JICA), Ryo Tsujii, avec lequel il discuté des opportunités de coopération technique et de partenariat dans les domaines des énergies renouvelables (EnR) et de l'efficacité énergétique.

Selon un communiqué du ministère, Benattou Ziane a exposé, lors de cette rencontre, le programme d’activité de son secteur qui s’articule autour de la stratégie nationale de la transition énergétique et du développement des programmes d’énergie renouvelables et de maîtrise de l’énergie, a ajouté la même source.

Aussi, les discussions ont porté sur le développement du programme de déploiement des énergies renouvelables qui prévoit 15.000 MW à l’horizon 2030.

Les discussions ont concerné également le projet d’appels d’offre à investisseurs pour la réalisation de centrales solaires photovoltaïques, réparties sur le territoire national algérien, adressé aux investisseurs nationaux et étrangers.

Pour sa part, Ryo Tsujii, accompagné de la conseillère en formulation de projets au niveau de JICA, Usami Satoko, a exposé la vision de l’agence en matière d’assistance technique et de formation.

Il a également présenté l’expérience de JICA, en matière de politique de décarbonation, en exprimant dans ce sillage “la disponibilité de l’agence à reprendre la coopération dans le domaine des EnR et de la transition énergétique avec l’Algérie, à travers la mise en place d’axes de coopération et de partage mutuel d’expertise et de renforcement des capacités”.

Les deux parties ont exprimé leur volonté de renforcer la coopération bilatérale à travers le programme de coopération technique, proposé par la JICA, pour l’année 2023.

A l’issue de la rencontre, les deux parties ont convenu de poursuivre les échanges pour identifier, techniquement et de façon concrète, des axes de coopération dans les domaines des EnR et du développement durable.

Source : Algérie Presse Service

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.