Libye : Quelles sont les conséquences de la guerre en Ukraine sur l’approvisionnement en céréales ?
#Agriculture #AnalyseEconomique #Emploi #Investissement #TUNISIE
Denys Bédarride
samedi 13 août 2022 Dernière mise à jour le Samedi 13 Août 2022 à 07:00

Au cours des six premiers mois de 2022, 2872 opérations d'investissement d'une valeur de 547.1 MD ont été déclarées contre 3585 déclaration d'une valeur de 704.2 MD durant la même période en 2021, enregistrant ainsi une baisse de 19.9 % en nombre et de 22.3 % en valeur. Par rapport au plan de développement 2016-2020, les déclarations ont connu une baisse de 29.8 % en nombre et de 21.6 % en valeur.

Les investissements déclarés dans le secteur de première transformation sont passés de 106 MD au cours du premier semestre 2021 à 25,7 MD au cours de la même période en 2022 (-76%). En revanche, les investissements déclarés dans le secteur agricole sont passés de 450,9 MD à 380,8 MD (- 8,4%), et les investissements déclarés dans le secteur des services sont passés de 94,3 MD à 68,8 MD (-27%).

Les investissements approuvés se sont élevés à 1629 opérations d’investissement d’une valeur de 292.8 MD contre 1576 opérations d’investissement d’une valeur de 210.2 MD au cours de la même période de l’année précédente, enregistrant ainsi une augmentation de 3.4 % en nombre et de 39.3 % en valeur.

Par rapport au plan de développement 2016-2020, les investissements agricoles privés ont enregistré une baisse de 27.1 % en nombre et de 12.2 % en valeur.

Ces investissements approuvés permettront la création de 1644 emplois permanents, contre 1752 au cours de la même période en 2021.

Pour quels résultas par secteurs et par activités ? 

– Les investissements dans l’aviculture se sont élevés à 41.4 MD, contre 5,7 MD durant la même période en 2021.

– Les investissements approuvés dans l’arboriculture se sont élevés à 97.7 MD, ce qui représente 52.5 % du volume total approuvé dans le secteur agricole. Les investissements approuvés dans l’oléiculture s’élèvent à 34.9 MD.

Tunisie : Les exportations d’huile d’olive en hausse de 97 %
Wikimedia Commons

– Les investissements approuvés dans l’activité de pêche au chalut se sont élevés à    16.7 MD après avoir été de l’ordre de 2.3 MD.

– Les investissements dans le secteur de l’aquaculture se sont développés pour représenter 4 % du volume total approuvé, après qu’il n’ait pas dépassé 1%. Les investissements approuvés dans l’activité piscicole en cages flottantes ont représenté 82.3%.

– Les investissements approuvés dans la collecte du lait ont augmenté de 79.1 % pour atteindre 7.7 MD après avoir été de l’ordre de 4.3 MD.

– Les investissements approuvés dans les huileries  représentent  95,8 % du volume total approuvé dans le secteur de la première transformation, les investissements dans les maillons post-production demeurent ainsi limités.

– Les investissements approuvés au profit des jeunes et des femmes ont augmenté respectivement de 18,5% et 71,3%

– Les investissements à participation étrangère se sont limités à une seule opération, avec un apport français, relative à l’élevage d’insectes et la production de protéines entrant dans la composition d’aliments pour animaux, d’huiles animales, d’engrais et d’engrais organiques pour une valeur de 2,0 MD.

Prêts fonciers accordés  

Les comités d’octroi d’avantages ont approuvé 26 prêts fonciers d’une valeur de 4.3 MD contre 27 prêts d’une valeur de 4.4 MD durant la même période de l’année 2021. Ces prêts permettront l’intégration de 259 hectares de terres dans le cycle économique contre 299 durant la même période de 2021.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.