Visionews Covid 19 : Quels sont les projets en cours et à venir de BUSINESSMED pour faire face à la crise ?
#Actualite #AideAuxEntreprises #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #EchangesMediterraneens
Fiona Urbain
vendredi 15 mai 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 15 Mai 2020 à 15:08

BUSINESSMED est le principal représentant régional du secteur privé reflétant les intérêts des confédérations d’entreprises issues de 20 pays des rives Nord et Sud de la Méditerranée. Ecomnews Med a pu interviewer par visioconférence Jihen Boutiba, sa Secrétaire générale. Comment Business Med vit la crise liée au coronavirus ? Quels sont les projets en cours et futurs ? Interview en direct de Tunis.

 

Depuis sa création en 2002, BUSINESSMED est une organisation régionale euro-méditerranéenne représentant 22 organisations patronales du secteur privé (Medef en France, Confindustria en Italie, CGEM au Maroc, UTICA en Tunisie…). 

Les activités de BUSINESSMED visent essentiellement à soutenir le développement du secteur privé dans le bassin Méditerranéen avec pour objectif de renforcer les échanges entre l’Union Européenne et les pays membres de l’Union Pour la Méditerranée ou encore créer des opportunités de partenariat entre les différentes communautés d’affaires de la région. 

Le projet EBSOMED

EBSOMED est le premier projet régional qui a été confié à une organisation basée au sud. Ce projet d’une durée de quatre ans (2018-2022) vise à stimuler l’écosystème d’affaires Méditerranéen, promouvoir un développement économique inclusif, impulser les investissements et la création d’emplois via le renforcement des Organisations de Support aux Entreprises (OSE). 

« EBSOMED est un très gros projet de 6,25 millions d’euros et nous sommes actuellement en pleine phase de reporting annuel du projet. Nous allons avoir une évaluation pour mesurer l’impact du projet au niveau régional » précise Jihen Boutiba.

« Nous souhaitons mener des actions concrètes, et non pas de la parlote ! Pas besoin d’études ou de speechs qui durent des heures, nous sommes là pour aller sur le terrain et voir quels sont les problèmes. »

Lancement de la plateforme Business Country Desk (BCD)

Le Business Country Desk (BCD), initiative régionale conçue par BUSINESSMED et mise en œuvre dans le cadre du projet EBSOMED, devait être officiellement lancé à Milan fin février 2020, en marge du CONNEXT2020, une réunion nationale italienne de partenariat industriel mise en place par la Confindustria mais le forum a été annulé à cause de l’épidémie de Covid 19.

« C’était une mission très importante pour nous, qui devait réunir plus de 8000 participants européens et 150 entrepreneurs du Sud » explique Jihen Boutiba, la Secrétaire générale.

Imaginée il y a une quinzaine d’années, le BCD est une plateforme d’information en ligne, ayant pour objectif d’offrir un accès à des données fiables favorisant le climat d’affaires (Commerce / Investissement) de pays du Sud de la Méditerranée, favoriser et soutenir les synergies et les opportunités de réseautage et B2B, mettre en relation les opérateurs économiques dans la région Euro-Méditerranéenne, et initier et développer des partenariats commerciaux Nord-Sud et/ou Sud-Sud.

Elle devrait être utilisable par tous les partenaires d’ici le mois de juillet prochain.

plateforme bcd

Le projet SOLiD

SOLiD-Dialogue Social Sud-Méditerranéen est un projet qui a officiellement débuté en 2016, doté d’un budget de 3,750 millions d’euros, financé à hauteur de 80% par l’Union Européenne. Il est coordonné par un consortium constitué de 10 partenaires.

Les changements politiques majeurs qui se sont produits en 2011 principalement dans les pays du sud de la Méditerranée ont montré les limites des politiques économiques et sociales et ont rendu plus évidente, la nécessité de réformes institutionnelles urgentes.

Depuis 2008 et dans le cadre de l’Union pour le Méditerranée (UpM), l’Union Européenne s’est lancée dans un processus associant les gouvernements, les représentants des employeurs et des employés. Ce processus vise à donner un rôle « plus efficace » au dialogue social dans les pays de la Méditerranée.

« On a abouti à une charte avec 12 recommandations qui a été signée par les ministres des affaires sociales des pays cibles, la commission européenne et l’Union pour la Méditerranée » assure la secrétaire générale.

Le projet a d’abord été lancé dans 3 pays (le Maroc, la Tunisie, la Jordanie)

Le projet SOLID 2 sera lancé dans les prochains mois et va s’étaler sur 3 autres pays : Liban, Palestine et et Algérie, pour un montant global de 7,7 millions d’euros

 business med

Le forum du Dialogue Social en octobre prochain à Marseille

BUSINESSMED prépare le forum du Dialogue social qui se tiendra à Marseille en octobre prochain. « C’est un événement qui se tient tous les 4 ans et qui rassemble les partenaires sociaux Euro-méditerranéens : syndicats et patronat. Nous allons insister surtout sur l’après Covid 19 : comment redémarrer, comment faire face aux pertes d’emplois, comment améliorer les conditions du travail informel, quelles sont les solutions que pourraient apporter les partenaires sociaux et comment faire porter notre voix au niveau des ministères ? »

« On ne chôme pas du tout ! Même virtuellement on essaye de faire avancer les choses, de trouver des solutions post-crise. Les esprits et les thématiques vont changer. J’espère que chacun ne travaillera plus seulement au niveau national. Si l’Europe est la Méditerranée ne s’unissent pas, c’est une opportunité que l’on perdra face à la Chine ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *