Égypte : Le chinois désormais enseigné comme deuxième langue étrangère dans le secondaire
Compte Twitter de Liao Liqiang
#Chine #Cooperation #Developpement #Enseignement #EGYPTE
Denys Bédarride
vendredi 18 septembre 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 18 Septembre 2020 à 15:53

Déjà effectif dans quelques universités égyptiennes, l’enseignement du chinois sera désormais officiel dans les établissements scolaires du secondaire, en tant que deuxième langue étrangère facultative. L’initiative vise à renforcer le transfert de compétences et la coopération économique entre la Chine et l’Égypte.

Le ministre égyptien de l’Éducation et de l’Enseignement technique, Tarek Shawki, et l’ambassadeur de Chine au Caire, Liao Liqiang, ont signé un protocole de coopération visant à enseigner le chinois dans les écoles du pays comme deuxième langue étrangère facultative.

D’après le ministre égyptien, cette mesure, qui ne concerne que les établissements du cycle secondaire, vise à renforcer le transfert de compétences pour que le pays bénéficie de l’expérience chinoise en matière de développement économique.

Pour les besoins de mise en œuvre du projet, la Chine a annoncé qu’elle soutiendra le ministère égyptien de l’Éducation dans plusieurs domaines, notamment la formation du personnel enseignant, la mise à jour des technologies éducatives, l’organisation des ateliers d’enseignement technique ainsi que la mise en place de centrales solaires dans les écoles.

Instituts Confucius et universités

Avant cet accord, certains établissements d’enseignement supérieur proposaient déjà des cours de chinois, à l’instar des instituts Confucius logés dans les universités du Caire et du Canal de Suez, ainsi que trois autres centres indépendants. 

Au total, 16 universités égyptiennes ont créé des départements de langue chinoise ou enseignent le mandarin dans le cadre de leur programme.

Rappelons que la Chine a déjà entrepris plusieurs projets dans le secteur de l’éducation nationale. Depuis l’année dernière, elle soutient des programmes de formation professionnelle. Selon l’ambassade de Chine en Égypte, en 2019, l’Empire du milieu a accordé plus de 300 bourses de maîtrise et de doctorat à des ressortissants égyptiens.

Source : Agence Ecofin.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *