L’Egypte a réussi à augmenter sa production de gaz de 12,4%
#Energie #Petrole #EGYPTE
Denys Bédarride
vendredi 2 octobre 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 2 Octobre 2020 à 14:19

Dans l’optique d’augmenter sa capacité de traitement de pétrole, l’Égypte a annoncé l’inauguration d’une importante raffinerie dans la région de Mostorod, pour un coût de 4,3 milliards de dollars. Cette infrastructure rapprochera le pays de l’autosuffisance en combustibles raffinés.

Selon un communiqué de presse publié le 27 septembre par le ministère égyptien du Pétrole et des Ressources minérales, le président Abdel Fattah al-Sissi a inauguré une raffinerie de pétrole d’un coût évalué à 4,3 milliards dollars à Mostorod, dans l’est du Caire.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme gouvernemental en cours visant à augmenter la production de pétrole du pays et à atteindre l’autosuffisance grâce à la mise en place d’unités de raffinage plus modernes. Ledit projet est dirigé par la Compagnie égyptienne de raffinage (ERC) et produira environ 4,7 millions de tonnes de pétrole par an.

Tarek El Molla, ministre du Pétrole et des Ressources minérales, précise que la région de Mostorod fournit 22 % de la capacité de raffinage de l’Égypte. Une autre raffinerie est également en cours de construction non loin de Mostorod, la raffinerie Citadelle.

Depuis la mise en place de ce programme par l’Égypte, les importations de pétrole ont diminué pour atteindre environ 6,5 millions de tonnes – pour un coût de 1,5 milliard de dollars – en 2020 par rapport à 2016, année durant laquelle le niveau des importations était de 10 millions de tonnes pour 4,5 milliards de dollars.

Source : Agence Ecofin.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *