L’Algérie veut devenir un véritable hub régional maritime
#TransportMaritime #ALGERIE
Denys Bédarride
mardi 22 décembre 2020 Dernière mise à jour le Mardi 22 Décembre 2020 à 18:11

La réalisation du port Centre d’El Hamdania, d’une capacité de 25,7 millions de tonnes/an et d’un coût d’investissement de $3,3 millions, devrait bientôt démarrer. L’Algérie avance vers son ambition de devenir un hub maritime régional.

La gestion de la réalisation du mégaprojet du port Centre d’El Hamdania, situé dans la commune de Cherchell, sera confiée à une agence nationale qui sera créée en vertu d’un décret adopté par le gouvernement le 4 novembre 2020, a annoncé le ministre algérien des Travaux publics, Farouk Chiali.

Dans un entretien accordé, le lundi 14 décembre, à Algérie presse service (APS), il a indiqué que la nouvelle entité agira en tant que maître d’ouvrage délégué pour le compte de l’Etat. A l’en croire, le projet devrait démarrer d’ici peu alors que les discussions avec les ministères sectoriels se poursuivent.

Considéré comme l’une des plus importantes infrastructures maritimes de la région méditerranéenne et du continent africain, ce grand projet, dont les travaux sont prévus pour durer sept ans, sera financé par un prêt du Fonds national d’investissement (FNI) et un crédit à long terme d’Exim Bank of China. 

Il comprend trois lots : le port en eau profonde, les zones logistiques et industrielles ainsi que la pénétrante et la voie ferrée. Son coût de réalisation est estimé à 3,3 milliards de dollars.

Avec 20 m de tirant d’eau, ce port en eau profonde sera réalisé non seulement pour le commerce national par voie maritime, mais aussi en tant que hub pour les échanges au plan régional. Il disposera de 23 quais d’une capacité de traitement de 6,5 millions de conteneurs et de 25,7 millions de tonnes/an de marchandises générales.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *