Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique cette semaine 15
#Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Institutions #EGYPTE #IRAN #ISRAEL #JORDANIE #LIBAN #SYRIE
Denys Bédarride
mardi 5 janvier 2021 Dernière mise à jour le Mardi 5 Janvier 2021 à 18:31

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine réalisé avec l’appui de l’ Ambassade de France au Liban, Service Economique Régional de Beyrouth avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

Zoom sur l’actualité économique en Egypte : 

Selon la ministre du Développement économique et de la Planification, le taux de croissance du PIB s’est établi à 0,7% au premier trimestre de l’exercice 2020/2021, contre 5,6% au terme du premier trimestre 2019/2020.

Le déficit budgétaire s’élève au terme de l’exercice fiscal 2020 à 462 Mds d’EGP, soit 7,9% du PIB contre 8,2% en 2018/2019. Le solde primaire enregistre un excédent de 106 Mds LE, soit 1,8% du PIB contre 2%. 

Suite à la chute des tarifs pétroliers, les dépenses de subventions énergétiques diminuent cette année de 71,5% et les subventions alimentaires (- 8%). Les dépenses de subventions et de transferts sociaux ne sont désormais que le 3e poste de dépenses de l’Etat (-20%).

Le FMI a validé la première revue du programme entrepris à l’issue de l’accord de confirmation (SBA) signé en juin 2020 et accompagné d’un 1er versement de 2 Mds$. Il permet de débloquer le versement de la 2ème tranche du programme soit 1,6 Md$ sur un montant de 5,2 Mds$

La Banque Centrale a décidé de maintenir ses taux directeurs inchangés pour la première fois depuis le 13 août. Le taux de rémunération des dépôts et le taux de refinancement restent à 8,25% et 9,25% respectivement, et le taux marginal à 8,75%.

La Banque Centrale a ramené sa cible d’inflation de 9% (+/-3%) à 7% (+/-2%) d’ici au quatrième trimestre 2022. Sur les onze premiers mois de l’année 2020, l’inflation s’est établie en moyenne à 5%. 

Le ratio de solvabilité des banques commerciales est passé de 18,1% en septembre 2019 à 19,8% en septembre 2020 tandis que le taux des créances douteuses a été ramené de 4,5% des prêts bruts (provisionnées à 97,4%) à 3,4% des prêts bruts (provisionnées à 96,4%). 

La société Vodafone Group a annoncé la fin des discussions entamées en janvier 2020 avec la Saudi Telecom Company concernant le rachat de 55% des parts de Vodafone Egypt pour 2,4 Mds$. Aucun motif n’a été donné à ce stade. 

Son déficit commercial a été ramené de 42,5 Mds$ à 35,3 Mds$ au cours des onze premiers mois de 2020, soit une baisse de 17%. Le montant des importations de biens a été ramené de 68,8 Mds USD à 58,1 Mds$ (-12%) et celui des exportations de 23,4 Mds$ à 22,8 Mds$ (-2%). 

L’indice de production manufacturière et extractive a été ramené de 117 points en octobre 2019 à 96 points en octobre 2020, soit une baisse de 18%. Calculé en moyenne sur les dix premiers mois de l’année, il est ramené de 118 points en 2019 à 102 points en 2020 soit -14%

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 29

Zoom sur l’actualité économique en Iran : 

D’après le Centre national des statistiques, calculé en glissement annuel, le taux d’inflation s’établirait à 44,8% au mois de décembre 2020. Calculé en moyenne annuelle, il s’établirait à 30,5% sur les douze derniers mois.

La valeur des exportations d’hydrocarbures comprenant le pétrole brut, les condensats de gaz, les produits pétroliers et le gaz naturel aurait été ramenée de 60,7 Mds$ à la fin 2018/2019 à 29,0 Mds$ à la fin 2019/2020, soit une diminution de 52,2% en glissement annuel. 

Le nombre de projets de construction non achevés serait passé de 1 911 projets dont 1 341 projets nationaux et 570 projets provinciaux à la fin de l’année 2018/2019 à 2 775 projets dont 2 014 projets nationaux et 761 projets provinciaux à la fin 2019/2020.

D’après un rapport de l’Organisation du plan et du budget, la valeur des recettes fiscales perçues en 2019/2020 (impôts directs et indirects, hors cotisations sociales nettes) serait de 1 410 billions IRR, soit 81,7% des prévisions de recettes fiscales du budget de l’Etat.

Le ratio recettes fiscales / PIB s’établirait à 4,2% pour l’année 2019/2020, en-deçà de l’objectif inscrit dans le sixième plan quinquennal (2017-2022), entre 8 et 10% du PIB. 

Le montant des prêts accordés par les banques et les institutions de crédit non-bancaires est passé de 23 493 billions IRR soit 181,9 Mds $ à la fin du premier semestre de 2019/2020 à 31 954 billions IRR soit 153,8 Mds $ à la fin du premier semestre de 2020/2021 soit +36%.

Pour atténuer les conséquences économiques des mesures de restriction avec la fermeture des commerces non-essentiels, la Banque centrale a pris une circulaire pour octroyer un moratoire d’un mois pour les commerces non-gouvernementaux pour le remboursement des prêts échues

D’après l’Administration des bourses, la valeur totale des transactions du Tehran Stock Exchange serait passée de 11 125 billions IRR à la fin du neuvième mois de 2019/2020 à 51 948 billions IRR à la fin du neuvième mois de 2020/2021, soit une hausse de 367,0%. 

La valeur des échanges de biens hors pétrole brut a été ramenée de 65 Mds$ à la fin des neuf premiers mois de 2019/2020 à 52 Mds$ à la fin des neuf premiers mois de 2020/2021 dont 25 Mds$ d’exportations, soit une baisse dans des proportions voisines de 20,0%. 

Ses 5 premiers clients sont la Chine (6,4 Mds$), l’Irak (5,9 Mds$), les EAU (3,3 Mds$), la Turquie (1,8 Md $) et l’Afghanistan (1,7 Mds$) et ses 5 premiers fournisseurs sont la Chine (7,0 Mds$), EAU (6,3 Mds$), Turquie (3 Mds$), l’Inde (1,6 Md$) et l’Allemagne (1,3 Md$). 

Le PNB par tête en parité de pouvoir d’achat a été ramené à 12 447 $, contre 18 166 $ en 2018. En revanche, les indices relatifs à la santé et au niveau d’éducation progressent légèrement : l’espérance de vie à la naissance serait de 76,7 ans en 2019 (76,5 ans en 2018).

L’espérance de vie à la naissance est de 76,7 ans en 2019 (76,5 ans en 2018), la durée attendue de scolarisation pour les enfants d’âge scolaire de 14,8 ans (14,7 ans en 2018) et la durée de scolarisation pour les personnes de plus de 25 ans est de 10,3 ans (10 ans en 2018)

D’après SVB Energy International, les exportations de pétrole brut et de condensats de gaz seraient passées de 490 000 b/j au mois d’octobre 2020 à 585 000 b/j au mois de novembre 2020, soit une hausse de 19,4%. 

D’après les données collationnées par EA Gibson, le volume de pétrole brut stocké en mer a été ramené de 63 Mb en octobre 2020 à 58 Mb en novembre 2020, et le nombre de navires est passé de 34 (29 VLCC et 5 Suezmax) à 31 (27 VLCC et Suezmax). 

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 24

Zoom sur l’actualité économique en Israël : 

La Knesset s’est officiellement auto-dissoute le 28 décembre à minuit et des nouvelles élections auront lieu le 23 mars 2021, les quatrièmes en deux ans. 

Avant la dissolution de la Knesset, le gouvernement, en absence de budget adopté a décidé de réviser la loi de budget pour démarrer 2021 avec le budget en cours de 2020, au lieu de celui de 2019. Cela permettra au gouvernement d’additionner 50 Mds de NIS au budget. 

Israel chemicals Ltd, qui exploite des installations parmi les plus polluantes du pays, va construire une centrale solaire de 5,5 MW, sur 6 hectares à Mishor Rotem, une zone industrielle à l’est de Dimona dans le désert du Néguev, dans les mois à venir. 

Selon le Bureau Central des Statistiques (Labour Force Survey), le taux de chômage (recherche d’emploi, congé sans solde, absence ou toute autre raison liée à la propagation du Covid-19) s’est établi à 14,3% en novembre, après 20,3% en octobre. 

D’après le cabinet d’avocats IVC-ZAG, le montant des levées de fonds réalisées par les entreprises israéliennes dans le domaine de la Hi-Tech est passé de 7,8 Mds$ en 2019 à 9,9 Mds$ en 2020, soit une augmentation voisine de 27%.

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 15

Zoom sur l’actualité économique en Jordanie : 

Le salaire minimum passera de 220 JOD (soit environ 250€) à 260 JOD (soit environ 300€) à partir du 1er janvier 2021. Les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire n’appliqueront cette augmentation qu’à partir du 1er juin 2021. 

Impact de la Covid 19 : La sécurité sociale a annoncé de nouvelles mesures d’aide qui prévoient notamment le maintien à hauteur de 50% du salaire des personnes licenciées à cause de la crise sanitaire, dans la limite de 500 JOD par mois (soit environ 580€). 

Promotion des investissements : Les autorités ont accordé la nationalité jordanienne à 206 investisseurs depuis octobre 2019. Le montant cumulé de leurs investissements s’élève à environ 900 M JOD (soit 1 Md€) et ils auraient contribué à l’emploi de 7 326 personnes. 

La Jordanie a accordé la nationalité jordanienne à 206 investisseurs depuis octobre 2019. Le montant de leurs investissements est de 1 Md€. Ils sont d’origine syrienne, irakienne, palestinienne, libanaise, yéménite, finlandaise, canadienne, américaine, pakistanaise et indienne.

Capital Bank et Banque Audi ont annoncé la signature d’un accord confirmant la cession des actifs du groupe libanais à la banque jordanienne. Banque Audi détient 14 agences en Jordanie. Le montant de la transaction n’a pas été rendu public. 

D’après la ministre du Commerce et de l’Industrie, la Jordanie a exporté 100 millions de masques en 2020 vers les Etats-Unis, l’Europe et les pays du Golfe. 

Le gouvernement a engagé une procédure d’arbitrage contre Attarat Power Company auprès de la Cour d’arbitrage internationale de la Chambre de Commerce de Paris. Il explique ce recours par l’iniquité des tarifs de vente de l’électricité que produira la centrale d’Attarat

Brouillon auto 49

Zoom sur l’actualité économique au Liban : 

Le montant de la dette publique est passé de 87,09 Mds$ à la fin octobre 2019 à 95,04 Mds$ à la fin octobre 2020, soit une augmentation de 9,1%. La dette libellée en LBP, qui représente 62,52% de la dette totale, est passée de l’équivalent de 54,57 Mds$ à 59,42 Mds$. 

D’après le bilan intérimaire que la Banque du Liban publie tous les quinze jours, le montant de ses avoirs bruts en devises a été ramené de 25,258 Mds$ le 15 novembre 2020 à 24,878 Mds$ le 15 décembre 2020. Ce montant atteignait 37,27 Mds$ le 31 décembre 2019. 

Selon l’Administration centrale des statistiques, l’inflation s’est établie à 133,5% entre le mois de novembre 2019 et le mois de novembre 2020. Calculée en moyenne, elle s’est établie à 78,68% surt les onze premiers mois de l’année 2020.

Le déficit de la balance commerciale a été ramené de 12,49 Mds$ au cours des neuf premiers mois de 2019 à 5,25 Mds$ au cours des neuf premiers mois de 2020, soit une baisse de 58%. Les importations ont chuté en passant de 15,305 Mds$ à 7,878 Mds$ (-48,5%).

Le déficit de la balance commerciale a été ramené de 12,49 Mds$ au cours des neuf mois de 2019 à 5,25 Mds$ au cours des neuf mois de 2020. Les importations ont chuté de 15,305 Mds$ à 7,878 Mds$ (-48,5%) et les exportations ont diminué de 2,808 Mds$ à 2,632 Mds$ (-6,3%). 

Selon l’ordre des ingénieurs de Beirut et de Tripoli, le nombre des permis de construire a été ramené de 10 354 au cours des onze premiers mois de 2019 à 9 488 au cours des onze premiers mois de 2020 (-8,4%). La surface qu’ils couvrent a diminué de 32% sur cette période.

Le trafic « passagers » de l’Aéroport International de Beyrouth a diminué de 72,22% entre les onze premiers mois de l’année 2019 (8 144 803) et les onze premiers mois de l’année 2020 (2 192 074).

Zoom sur l’actualité économique en Syrie : 

Le nombre des réfugiés syriens enregistré par le HCR atteignait 5 580 340 à la fin novembre 2020, un chiffre en légère augmentation depuis le début 2020 (5 556 192 au 1er janvier). 

Le nombre des réfugiés syriens a atteint 5 580 340 en novembre 2020. La Turquie (3 641 503), le Liban (879 529), la Jordanie (661 997), l’Irak (241 682) et l’Egypte (130 187) restent les pays d’accueil les plus importants.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *