L’Egypte intègre le club des pays envisageant l’hydrogène comme source future d’électricité
#Energie #EnergiesRenouvelables #Hydrocarbures
Denys Bédarride
mercredi 20 janvier 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 20 Janvier 2021 à 16:37

1 kg d’hydrogène produit environ 3 fois l’énergie produite par 1 kg d’essence et il peut être produit à partir d’une source d’énergie renouvelable. L’Egypte vient ainsi de s’allier à Siemens pour explorer les pistes pour le développement de son utilisation.

L’Egypte vient de signer un accord avec Siemens pour la mise en place d’un projet sur l’hydrogène. L’accord d’intention signé par Mohamed Shaker, le ministre égyptien de l’Energie et Joe Kaiser, le CEO de Siemens permettra aux deux entités de démarrer les discussions et les études relatives au projet. 

Dans un premier temps, il permettra à terme au pays de se positionner en tant qu’exportateur de la source d’énergie. Un comité interministériel évalue actuellement l’utilisation dans un futur proche, de l’hydrogène comme source d’énergie dans le pays. Il examine également toutes les alternatives possibles pour la production et l’utilisation de cet hydrogène en prenant en compte les expériences à l’échelle mondiale dans ce cadre.

La signature de l’accord et ces différentes démarches entrent dans le cadre de la « Stratégie énergie 2035 » de l’Egypte, qui inclut l’hydrogène dans les sources d’énergie nouvelle. Le pays entend ainsi étendre le champ des énergies vertes et accroître leur contribution au mix énergétique national.

L’Egypte intègre ainsi le club des pays envisageant l’hydrogène comme source future d’électricité dans l’inéluctable mouvement de la transition. Au Mali par exemple, la production d’hydrogène est expérimentée depuis huit ans par Hydroma qui l’utilise pour alimenter la localité de Bourakébougou.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *