Maroc : Coup de projecteur sur l’entreprise Hightech Payment Systems dont sa valeur a progressé de 27%
#Cooperation #Economie #Industrie #Institutions #EGYPTE #IRAK #IRAN #ISRAEL #JORDANIE #LIBAN #PALESTINE #SYRIE
Denys Bédarride
mardi 26 janvier 2021 Dernière mise à jour le Mardi 26 Janvier 2021 à 10:25

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine, réalisé avec l’appui de l’ambassade de France au Liban et avec le concours des services économiques dans la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel-Aviv).

L’actualité économique en Égypte

First Abu Dhabi Bank (FAB) a annoncé la finalisation de l’accord avec la banque libanaise Bank Audi visant à acquérir 100% des actifs de Bank Audi en Egypte (83 Mds d’EGP fin septembre 2020). La transaction, dont le montant n’a pas été révélé, doit encore être approuvée

First Abu Dhabi Bank FAB a annoncé la finalisation de l’accord avec la banque libanaise Bank Audi pour acquérir 100% des actifs de Bank Audi. A l’issue de la transaction, FAB se classerait parmi les premières banques étrangères en Egypte avec un actif s’élevant à 8,1 Mds$

Le Ministre des Finances s’attend à ce que la croissance en volume du PIB oscille entre 2,8% et 4% (contre 2,8% et 3,5% en novembre) tandis que le déficit budgétaire et la dette publique s’établirait à 7,9% du PIB et 89% du PIB à l’issue de l’année fiscale 2020/2021.

Le Ministre des Finances a indiqué que le budget ne devrait pas faire l’objet d’une loi de finance rectificative compte tenu des incertitudes et du caractère extrêmement volatil de la conjoncture.

L’actualité économique en Irak

Le Ministre de la santé a affirmé que « l’Irak a réussi à bien contrôler l’épidémie, puisque le taux de guérison atteint plus de 93%, le nombre de morts est d’environ 2% et le nombre de malades de 2% ». 

Le Ministre de la santé a indiqué que jusqu’à 4000 tests seraient réalisés par jour pour une population totale de plus de 38 millions d’habitants. Par ailleurs, avec environ 800 cas déclarés par jour, le taux de positivité est de 20%.

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 31

L’actualité économique en Iran

D’après le Centre national des statistiques, calculé en glissement annuel, le taux d’inflation s’établirait à 46,2% au mois de janvier 2021 (+1,8 point en glissement mensuel). Calculé en moyenne annuelle, il s’établirait à 32,2% sur les douze derniers mois. 

Le montant total des prêts accordés par les banques et institutions de crédit non-bancaires est passé de 23 726 billions IRR soit 186,8 Mds$ sur les sept premiers mois de 2019/2020 à 33 380 billions IRR soit 151,3 Mds$ sur les sept premiers mois de 2020/2021, soit +40,7%.

La Banque centrale a organisé sur le marché interbancaire et avec sa société de courtage une 34ème séance d’émission de titres souverains (murabaha) par voie d’adjudication, à laquelle 3 banques et institutions de crédit ont souscrit à hauteur de 3,5 billions IRR (14,6 M$)

L’indice général du PMI a été ramené de 48,22 points à la fin décembre 2019 à 47,77 points à la fin décembre 2020, en baisse de 0,45 point en glissement annuel, mais en hausse de +2,07 points en glissement mensuel.

Les sous-indices des « perspectives de la production » (+6,40 points) et de « stock des matières premières » (+4,76) connaîtraient les progressions les plus importantes, tandis que les sous-indices « ventes » (-4,58) et « production » (-2,86 points) se dégraderaient. 

Les sous-indices des « perspectives de la production » (+6,40 points) et de « stock des matières premières » (+4,76) connaîtraient les progressions les plus importantes. L’indice du PMI industriel aurait diminué de 7,63 points sur un an à 49,30 points.

La valeur des échanges de biens avec l’Iran a été ramenée de 23,1 Mds$ à la fin de 2019 à 14,9 Mds$ à la fin de 2020, soit une baisse voisine de 35%. 

La baisse de la valeur des échanges commerciaux s’explique par la chute des exportations iraniennes vers la Chine de 13,4 Mds$ à 6,4 Mds$ et les exportations chinoises vers l’Iran sont ramenées de 9,6 Mds$ à 8,5 Mds$, soit une baisse de 11,3% sur la période. 

D’après l’Iran Airports Company, le nombre total des survols aurait été ramené de 174 958 survols à la fin des sept premiers mois de 2019/2020 à 52 119 survols à la fin des sept premiers mois de 2020/2021, soit une baisse voisine de 70,2%.

Le premier moteur à trois cylindres développé localement par l’IPCO (Iran Khodro Powertrain Company) a été présenté au public par le ministre de l’Industrie, des Mines et du Commerce. La production à grande échelle serait programmée pour 2021/2022.

L’actualité économique en Israël

Israel compte 141 651 nouveaux inscrits au chômage depuis le début du troisième confinement fin décembre, majoritairement impayés. Cela porte le taux de chômage à 13,7% de la population active à la fin décembre 2020. 

Israel compte 141 651 nouveaux inscrits au chômage depuis le début du troisième confinement fin décembre, majoritairement impayés. Les employés du secteur de l’éducation représentent plus d’un quart des nouveaux chômeurs, ceux du secteur de la vente 16,3%.

La bourse de Tel Aviv enregistre en 2020, 25 nouvelles introductions en bourse, un record depuis 2007. Ces entreprises ont généré en moyenne un retour sur investissement de 34%. A noter cependant que l’indice phare de Tel Aviv Stock Exchange (TA 35) a perdu 10,9% en 2020

Le Comité Monétaire de la Banque d’Israël (BOI) s’est engagé le 14 janvier à acheter 30 Mds$ en devises étrangères en 2021 afin d’endiguer l’appréciation continue de la devise israélienne, qui pénalise la compétitivité des exportateurs israéliens de biens et services.

Après avoir atteint des taux de change inédits face aux principales monnaies étrangères (3,1160 NIS/$ et 3,7874 NIS/€), le shekel s’est enfin déprécié depuis cette annonce et s’est échangé à 3,2666 NIS/$ et 3,9631 NIS/€ une semaine plus tard. 

Les prix de l’#immobilier ont augmenté de 3,2% entre novembre 2019 et novembre 2020, dont 4,1% à Jérusalem et 3,4% à TelAviv. A noter qu’en 2020, l’inflation a baissé de 0,7%.

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 13

L’actualité économique en Jordanie

Les avoirs en devises (mobilisables) de la Banque centrale se sont maintenus autour de 13,2 Mds$ à la fin de l’année 2020, un niveau équivalent à celui de l’exercice précédent.

Aide internationale : Selon le ministre du Plan et de la Coopération internationale, la Jordanie devrait recevoir 813,3 M$ de dons en 2021 composés à 70% d’aide budgétaire et à 30% d’aide projet, soit une baisse de 30% par rapport au montant de dons reçus en 2020. 

Les actifs du Fonds d’investissement de la sécurité sociale ont atteint 15,8 Mds$ en 2020 (soit 37% du PIB), contre 15,5 Mds$ en 2019 (soit 35% du PIB). Les revenus du Fonds ont été ramenés de 788,4 M$ à 701 M$ dans le même temps (-11%).

Les revenus douaniers se sont élevés à 2 Mds$ en 2020, contre 2,1 Mds$ en 2019 (-4%). Seulement 11,2% des importations totales seraient soumises à des droits de douane, le reste bénéficierait d’exemptions liées aux lois sur l’investissement ou à des accords commerciaux

Fitch a maintenu les notations BB- attribuées à la Jordan Islamic Bank (JIB) et à la Bank of Jordan assorties d’une perspective négative. JIB est la première banque islamique et la troisième banque du pays avec 10% des dépôts du secteur bancaire.

Son exposition souveraine atteint 37% de ses actifs à la fin du S1 2020 selon Fitch et 25% des financements concernent NEPCO. Bank of Jordan est la 7ème banque de Jordanie avec 4% des actifs du secteur. La croissance de l’économie serait de -3% en 2020 et +1,9% en 2021

L’actualité économique au Liban

D’après la Banque du Liban publie, le montant de ses avoirs bruts en devises a été ramené de 24,878 Mds$ le 15 décembre 2020 à 23,731 Mds$ le 15 janvier 2021. Ce montant atteignait 37,27 Mds$ le 31 décembre 2019, soit une baisse des réserves de 35,4% sur un an. 

La croissance en volume de l’indicateur synthétique (Coincident Indicator) de la Banque du Liban, construit autour de 8 indicateurs, a été négative à hauteur de -38,3% entre les neuf premiers mois de 2019 et ceux de 2020. La baisse la plus importante depuis 1993.

L’inflation s’établissait à 112,7% à la fin du mois de novembre 2020. Les principales augmentations ont concerné les biens de consommation durable (+287%), les vêtements (+148%), la nourriture et les boissons (+142%), les transports et les télécommunications (+141%).

Le prix du « panier d’aliments de survie minimum » calculé sur la base d’une ration de riz, de boulgour, de pâtes, de haricots blancs, de sucre blanc, de 5 litres d’huile de tournesol, de sel et de 200 g de viande en conserve, a augmenté de 189% entre 2019 et 2020. 

Le nombre des transactions immobilières est passé de 50 352 au cours de l’année 2019 à 82 202 au cours de l’année 2020, soit une augmentation voisine de 63% sur un an. 

Immobilier : Les investissements étrangers ont augmenté de 26,6% en 2020. Quant à leur montant, il a augmenté de 110,4% sur un an pour atteindre 14,4 Mds$ sur 2020. Dans ce contexte, le prix moyen des ventes immobilières est passé de 135 828$ en 2019 à 175 015$ en 2020. 

Le secteur de l’immobilier est considéré comme une valeur refuge dans le contexte de crise économique et finanicère et de défiance vis-à-vis du secteur bancaire et le risque anticipé des épargnants d’une ponction sur les dépôts.

D’après les Banque du Liban, les livraisons de ciment qui reflètent la santé de la production industrielle ont diminué de 48,3% entre les neuf premiers mois de 2019 et les neuf premiers mois de 2020. 

D’après l’Association des importateurs de voitures au Liban, les ventes de voitures neuves ont été ramenées de 21 991 en 2019 à 6 152 en 2020 soit une baisse de 72% sur un an. Comparée à 2018, la baisse atteint 81% soit 33 012 unités avaient été vendues. 

Le conseil des Ministres a reconduit le 21 janvier le bouclage total du pays jusqu’au 8 février. Cette décision intervient alors que le nombre de contaminations se situe autour de 5000 nouveaux cas par jour avec un taux de positivité désormais de 20%.  

Le Ministre de la santé sortant, Hamad Hassan, a signé le 17 janvier un contrat avec l’entreprise Pfizer permettant au Liban d’obtenir 2,2 millions de doses de vaccin. Les livraisons devraient débuter au cours de la première quinzaine de février. 

Le Ministre de la santé sortant, Hamad Hassan, a signé le 17 janvier un contrat avec l’entreprise Pfizer permettant au Liban d’obtenir 2,2 millions de doses de vaccin. La Banque mondiale a approuvé un prêt concessionnel de 34 M$ pour soutenir le programme de vaccination.

Le coefficient d’occupation des hôtels 4 et 5 étoiles a été ramené de 69% au cours des 11 premiers mois de 2019 à 16% au cours des 11 premiers mois de 2020. Il s’agit du taux d’occupation le plus faible du Moyen-Orient or Beyrouth occupait la 5ème place un an plus tôt. 

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 23

L’actualité économique en Palestine

15 ans après les dernières élections nationales palestiniennes, le président Mahmoud Abbas a publié, le 15 janvier un décret qui fixe la tenue d’élections législatives puis présidentielle. Ces scrutins doivent se tenir les 22 mai, 31 juillet et 31 août 2021. 

D’après le Directeur général de la bourse, Buraq Al-Nabulsi, le montant des transactions a diminué d’un tiers en 2020, atteignant à peine 174 M$. Le total de la capitalisation boursière s’établit à 3,4 Mds$ en 2020, soit un repli de 9,5 % comparé à 2019. 

Une étude conjointe du bureau statistique palestinien (PCBS) et de l’Autorité monétaire (PMA) envisage un scénario de reprise en 2021 basé sur un retour à une situation politique, sanitaire et économique pré-covid et crise des clearances. 

Une étude du bureau statistique palestinien et de l’Autorité monétaire misent sur une croissance du PIB de 6 % en 2021, tirée par une hausse de 12,2 % de la valeur ajoutée des activités agricoles, 6,5 % de l’activité industrielle et une croissance de 42,5 % dans le BTP

Les dernières prévisions de la Banque mondiale pour 2021 envisagent une croissance de 2,3% en 2021 après -7,9% en 2020. 

L’actualité économique en Syrie

COVID19 : Le nombre de cas positifs enregistrés a atteint 42 362 sur l’ensemble du

territoire (régions détenues par le régime, Nord-Est et région d’Idlib). Un plan de vaccination aurait été approuvé par le gouvernement le 12 janvier mais les détails ne sont pas connus. 

Le ministère de l’Electricité aurait signé un contrat avec un investisseur pour la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 33 MW à Alep. Le contrat de 36 M d’€ s’inscrirait dans un programme de promotion des investissements et des énergies renouvelables.

Source : Ambassade de France au Liban, avec le concours des services économiques dans la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel-Aviv).

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *