La Libye va pouvoir moins dépendre des transporteurs privés pour assurer la livraison de son pétrole brut à sa clientèle grâce à ses deux nouveaux pétroliers
#Economie #Petrole #TransportMaritime #LIBYE
Denys Bédarride
jeudi 4 mars 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 4 Mars 2021 à 13:20

Le transport maritime demeure l’épine dorsale du commerce mondial de pétrole brut. La Libye, qui a été secouée par près d’une décennie de conflits politiques, instaure petit à petit une gestion plus optimisée de son secteur de transport maritime de produits pétroliers pour stimuler son économie.

La Compagnie nationale générale de transport maritime de la Libye (GNMTC) vient de réceptionner, Fezzan et Anwaar Benghazi, deux pétroliers modernes, dans le cadre de la mise en œuvre de son plan de développement 2020-2023. Fezzan et Anwaar Benghazi ont une longueur de 249 mètres, une largeur de 44 mètres, et ont la capacité de transporter 1,14 million de tonnes de pétrole brut.

Ceci permettra au secteur pétrolier libyen de moins dépendre des transporteurs privés pour assurer la livraison de son brut à sa clientèle, de faire des économies, mais aussi d’augmenter ses recettes en transportant du brut pour d’autres clients.

Le plan de développement se poursuivra sur les deux prochaines années et prend en compte la modernisation des 22 navires de la flotte de la GNMTC. L’élaboration du programme avait été annoncée en décembre 2019 et a permis à la GNMTC de vendre les navires obsolètes ayant servi dans la flotte pendant plus de 17 ans, pour les remplacer par des modèles plus récents et plus modernes. Ceci dans le but d’être plus compétitif sur le marché du transport maritime et de diversifier les sources de revenus de la société.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *