Coronavirus : La Tunisie rend le masque obligatoire
#BanqueMondiale #Covid19 #Economie #Sante #Social #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 2 avril 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 2 Avril 2021 à 07:51

Avec la propagation du coronavirus, la Tunisie a mis en place des mesures restrictives qui ont conduit à une contraction de l’économie de 8,8 % en 2020. Face à cette situation, le gouvernement a mis en œuvre un plan d’urgence sociale et économique visant les ménages les plus pauvres. 

Le Groupe de la Banque mondiale a approuvé un financement de 300 millions $ pour le projet de réponse d’urgence à la protection sociale covid-19 de la Tunisie. C’est ce qu’a annoncé l’institution dans un communiqué publié le 31 mars 2021.

Selon la Banque mondiale, le financement consenti permettra entre autres, au gouvernement tunisien de mettre en place son programme de filet de sécurité sociale. Le projet vise à venir en aide à près d’un million de ménages vulnérables, grâce à des transferts de fonds en espèces. Cela devrait leur permettre de faire face aux conséquences de la pandémie de coronavirus.

De plus, le financement permettra de mettre en place le plan d’allocations familiales du gouvernement. Ce plan a pour but de répondre aux besoins en matière de santé et d’éducation d’environ 100 000 enfants tunisiens âgés de moins de 5 ans.  

Rappelant l’urgence de la mise en place du projet d’assistance à la population, Tony Verheijen,responsable des opérations de la Banque mondiale pour la Tunisie a indiqué que le pays « a besoin d’un solide filet de sécurité sociale pour aider à protéger les pauvres contre les pires effets des crises sanitaire et économique telles que celles que nous connaissons aujourd’hui ».

Il faut noter que les mesures mises en place pour limiter la propagation du virus ont eu un impact négatif sur l’économie tunisienne. En effet, le pays a enregistré une contraction économique à 8,8 % en 2020 ; ce qui a contribué à l’augmentation du niveau de pauvreté de la population. Selon Tony Verheijen, les fonds serviront à « protéger la santé et l’éducation des enfants les plus vulnérables, et finalement à améliorer la vie de millions de Tunisiens dans les années à venir ».

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *