Egypte : L’Autorité du canal de Suez a l’intention de lancer des travaux pour élargir et approfondir le tronçon sud de la voie navigable du canal
#Commerce #Infrastructures #Institutions #EGYPTE #Suez
Agence Ecofin
vendredi 14 mai 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 14 Mai 2021 à 10:01

Entre le 26 et le 29 mars 2021, le porte-conteneurs Ever Given est resté coincé dans le canal de Suez rendant impossible la navigation, ce qui a eu de lourdes conséquences sur l’économie mondiale. Face à cette situation, la SCA avait annoncé des travaux pour améliorer les capacités du canal. 

L’Autorité du canal de Suez (SCA) a l’intention de lancer des travaux afin d’élargir et d’approfondir le tronçon sud de la voie navigable du canal de Suez. C’est ce qu’a annoncé le président de l’institution, Osama Rabie, au cours d’une intervention télévisée, le 11 mai 2021.

Le projet qui a reçu l’approbation du président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi prévoit l’élargissement du tronçon le plus au sud du canal d’environ 40 mètres (yards) à l’Est et l’approfondissement de cette section à 72 pieds au lieu des 66 actuellement.

De plus, les travaux porteront sur une deuxième voie du canal, ouverte en 2015 au nord du Grand lac Amer pour permettre un trafic bidirectionnel. Ils permettront de la prolonger de 10 km ; ce qui portera sa longueur totale à 82 km, favorisant le passage de plus de navires. Selon Osama Rabie, les travaux s’étendront sur une durée de 2 ans maximum.

La mise en œuvre de ce projet entre dans le cadre de la dynamique d’amélioration des capacités du canal de Suez entreprise depuis l’échouement du porte-conteneurs Ever Given. Pour rappel, le navire de 440 mètres de long était resté coincé dans le canal du 23 au 29 mars 2021, obstruant ainsi le trafic de la zone de passage de près de 10 % du commerce mondial. Les différentes pertes subies du fait de cet incident ont, d’après le président égyptien, mis en évidence l’urgence de la mise en œuvre des différents projets de réfection de l’infrastructure.

Notons qu’al-Sissi a en outre lancé la mise en œuvre de projets relatifs à la construction de la station d’eau de Port-Saïd pour un coût de 11,4 millions $ (180 millions EGP), et d’un musée retraçant l’histoire du canal de Suez.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *