Tunisie : Quelle est la situation économique et quelles solutions pour se sortir de la crise ?
#Alimentation #AnalyseEconomique #Banque #Budget #Coronavirus #Economie #Exportation #Finance #Financement #FMI #Immobilier #Importation #Industrie #Inflation #Investissement #Petrole #RelanceEconomique #SecuriteAlimentaire #TUNISIE
Denys Bédarride
lundi 31 mai 2021 Dernière mise à jour le Lundi 31 Mai 2021 à 10:54

La Tunisie continue à subir une crise économique forte et les réformes sont toujours aussi urgentes à mener en lien avec le FMI qui semblerait être la seule option pour sauver son économie.

Le Gouverneur de la Banque Centrale Tunisienne, Marouane El Abassi a affirmé que le financement du budget par la BCT risquerait de générer une inflation à trois chiffres et «un scénario vénézuélien », dans un contexte de reprise de la demande et de hausse du prix du pétrole. 

Il a estimé que l’obtention d’un programme du FMI est la seule option de la Tunisie et a appelé les responsables politiques à faire une trêve pour sauver l’économie.

Il a indiqué que, sur la période 2010-2020, le taux d’investissement est passé de 24,6% du PIB en 2010 à 13,3% en 2020 et le taux d’épargne a chuté de 21,1% à 4%. Selon Marouane El Abassi, la priorité de la BCT est de réformer le système des changes en numérisant les procédures

Pour rappel, l’inflation s’est établie à +5% en avril 2021, après +4,8% en mars.

La hausse des exportations sur les quatre premiers mois de 2021 (+21,4% à 15,2 Md TND en glissement annuel) a été plus importante que celle des importations (+13% à 19,6 Md TND en g.a.).

Sur le plan sectoriel, côté exportations, si quelques secteurs continuent d’enregistrer de fortes baisses, en particulier l’énergie (-27,5%) et l’agroalimentaire (-5,5%), la plupart bénéficient d’une reprise dynamique. 

Le poids du secteur énergétique dans le déficit début 2021 est de 32,9%, un chiffre stable par rapport à l’ensemble de l’année 2020 soit 33%. 

D’après l’Observatoire National de l’Agriculture (ONAGRI), le montant du déficit de la balance commerciale alimentaire est passé de 3,2 M TND (1 M EUR) au cours des quatre premiers mois de 2020 à 574,4 M TND (174,1 M EUR) au cours des quatre premiers mois de 2021, dégradant le taux de couverture alimentaire de 99,8% à 75,3%.

Les prix à l’exportation ont connu une hausse de 39,7% pour l’huile d’olive et de 23,2% pour les tomates, a contrario, le prix des produits de la pêche, des dates et des agrumes a baissé respectivement de 19,5%, 13,7% et de 4,1%. 

Les prix à l’importation des céréales ont connu une hausse de 11% pour le blé dur, 19,3% pour le blé tendre et de 41,1% pour le maïs, tandis que les prix de la viande et du sucre ont baissé respectivement de 50,5% et de 4,3%.

L’indice des prix de l’immobilier a augmenté de +2,3% en glissement trimestriel (g.t.) au premier trimestre 2021, après +3,5% au T4 2020 et +2,1% au T3 2020. 

L’augmentation des prix de l’immobilier au 1er trimestre s’explique par la hausse des prix des terrains à usage d’habitation (+3,0% contre +2,9% au T4 2020) et des maisons (+3,0% contre +2,3% le trimestre passé). L’augmentation des prix des appartements a été de +0,8%.

La Libye va procéder à un financement d’1 Md USD sous forme d’un dépôt à la Banque centrale de Tunisie (BCT) afin de renforcer ses réserves en devises. Cette annonce survient après la visite à Tripoli d’une délégation tunisienne comprenant le chef du gouvernement. Ce financement permettrait à la Tunisie de faire face à ses échéances de remboursement à l’été 2021 mais doit être finalisé.

Au 26 mai, 338 853 cas de contamination à la COVID19 et 12 398 décès ont été confirmés. 860 074 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin (7,4% de la population), dont 276817 sont entièrement vaccinés soit 2,4% de la population

Suite à la visite à Tripoli du chef du gouvernement tunisien Hichem Mechichi le 22 mai, le ministère des transports libyen a annoncé que les voyageurs en provenance de la Libye sont désormais exemptés du confinement obligatoire en hôtel. Ils devront fournir un test PCR négatif avant leur vol.

Le montant des investissements réalisés dans le secteur industriel a baissé de 1 172 M TND (355 M EUR) au cours des quatre premiers mois de 2020 à 908 M TND (275 M EUR) au cours des quatre premiers mois de 2021, soit une diminution de 22,5%. Ils ont permis, au cours du premier trimestre 2021, de créer 17 289 emplois contre 16 905 emplois en 2020, soit une croissance de 2,3%.

Le nombre de projets industriels déclarés est passé de 988 à 1252 entre le 1er trimestre de 2020 et de 2021, soit une hausse de 26,7%. Ces résultats cachent d’importantes disparités puisque le montant des investissements a cru de 109,1% dans l’industrie du textile.

Les industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre, le secteur du cuir et de la chaussure et les industries mécaniques ont enregistré, respectivement, une diminution des investissements de 74%, 47,6% et 41,9% entre 2020 et 2021. 

Près de 1 200 hommes et femmes (dont 500 sont arrivés par voie aérienne et 700 par voie terrestre) d’affaires tunisiens ont participé à ce forum et 10 startups tunisiennes ont signé une charte de partenariat pour la mise en place d’un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) afin d’accroître les exportations à forte valeur ajoutée à destination de la Libye et vers le reste du continent africain. 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *