Tunisie : L'Allemagne attend des dirigeants politiques du pays qu'ils prennent des mesures allant dans le sens du respect de la démocratie et de la constitution
#Allemagne #Decideurs #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
mardi 27 juillet 2021 Dernière mise à jour le Mardi 27 Juillet 2021 à 10:25

Le gouvernement d’Angela Merkel a exprimé sa profonde inquiétude face aux récents développements et déclare que le peuple tunisien aspire à la démocratie

L’Allemagne a exprimé, ce 26 juillet, sa profonde inquiétude face à la récente crise politique en Tunisie, appelant à un rétablissement rapide de l’ordre constitutionnel et à la démocratie dans ce pays d’Afrique du Nord.

La porte-parole du ministère des affaires étrangères, Maria Adebahr, a déclaré lors d’une conférence de presse tenue à Berlin, que l’Allemagne suivait de près l’évolution de la situation dans le pays depuis que le président tunisien Kaïs Saïed a limogé le chef du gouvernement, gelé les travaux du parlement et assumé le pouvoir exécutif.

“Le peuple tunisien aspire à la démocratie, et celle-ci s’est solidement ancrée dans le pays”, a déclaré Adebahr, soulignant l’importance des acquis démocratiques dans le pays depuis la révolution tunisienne de 2011.

Elle a également exprimé son inquiétude quant aux récentes manifestations dans le pays et à la décision controversée de Saïed, que le président du Parlement tunisien, Rached Ghannouchi, a dénoncée comme “un coup d’État contre la révolution”.

La porte-parole du ministère des affaires étrangères a déclaré que l’Allemagne attend des dirigeants politiques du pays qu’ils prennent des mesures allant dans le sens du respect de la démocratie et de la constitution.

“Il est maintenant important de revenir rapidement à l’ordre constitutionnel. Nous appelons toutes les parties à garantir le maintien et la mise en œuvre de la Constitution, ce qui inclut également de notre point de vue les droits civils et les libertés”, a-t-elle souligné.

Maria Adebahr a également appelé à un dialogue constructif entre les dirigeants des institutions constitutionnelles du pays pour résoudre les problèmes de la Tunisie et accélérer les réformes politiques et économiques.

La Tunisie a été marquée ces dernières semaines par des manifestations populaires contre le gouvernement et l’opposition, dans un contexte de difficultés économiques et d’une crise politique qui dure depuis des mois dans le pays.

Source Agence Anadolu 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *