Le Maroc veut construire deux nouvelles lignes à grande vitesse LGV. La première Marrakech à Agadir et la seconde, l'extension jusqu’à Marrakech de l’actuelle LGV Tanger-Casablanca
#Decideur #Financement #Infrastructures #Institution #Investissement #Tourisme #Transport #TransportFerroviaire #Agadir #Casablanca #MAROC #Marrakech
Agence Ecofin
mardi 1 février 2022 Dernière mise à jour le Mardi 1 Février 2022 à 10:36

Actuellement au Maroc, seules 23 zones urbaines sont accessibles par train. L’ONCF (Office national des Chemins de fer), à travers son plan d’extension, voudrait élargir son réseau à 43 villes à l’horizon 2040.

Le Maroc envisage de construire deux nouvelles lignes à grande vitesse (LGV). La première raccordera Marrakech à Agadir, tandis que la seconde sera une extension jusqu’à Marrakech de l’actuelle LGV Tanger-Casablanca, inaugurée en novembre 2018.

Dans une allocution devant la Chambre des Représentants le 17 janvier, Mohamed Abdeljalil, le ministre du Transport et de la Logistique, a indiqué que le développement de ces 2 infrastructures constitue actuellement une priorité pour le royaume chérifien. Il a ajouté que les projets nécessiteront un investissement d’environ 100 milliards de dirhams (10,7 milliards USD), et qu’ils sont pour l’heure à l’étape de mobilisation du financement.

Ceci s’inscrit dans la politique d’extension du réseau national, dénommée ‘’Plan national de développement de l’infrastructure ferroviaire’’. Elaborée par l’ONCF (l’Office national des Chemins de fer), cette feuille de route porte sur la construction de 1 300 km de ligne à grande vitesse et 3 800 km de voie ferrée classique.

D’après les autorités marocaines, lesdits projets vont permettre d’établir une meilleure interconnexion entre le Nord et du Sud du pays afin de désenclaver les régions sahariennes, et redynamiser l’économie et le tourisme.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.