Egypte : Le gouvernement avec l’aide des Nations unies va lancer un projet de développement de parcs éco-industriels 1
#Decideurs #Economie #Finance #Gouvernement #Industrie #Institution #ONU #Suisse #EGYPTE
Denys Bédarride
vendredi 28 janvier 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 28 Janvier 2022 à 11:00

Dans son programme « Egypte Vision 2030 », le pays des pharaons s’est fixé des objectifs de développement conformes aux objectifs de développement durable des Nations unies. Ceux-ci intègrent des normes sociales, économiques et environnementales. 

Le gouvernement égyptien et l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) ont paraphé une convention contenant un projet de développement de parcs éco-industriels en Egypte. L’annonce a été faite le 18 janvier 2022 par un communiqué de presse du ministère égyptien du Commerce et de l’Industrie.

Ce projet est financé par le gouvernement suisse. Il s’inscrit dans « le cadre du Programme mondial des parcs éco-industriels (GEIPP) dans les pays en développement et en transition ».

D’après la ministre égyptienne du Commerce et de l’Industrie, Nevine Gamea, la construction de complexes industriels écologiques constitue un moyen efficace pour faire face aux « défis liés au développement industriel inclusif et durable ».

Ce type de projet, aux dires de la ministre, contribue à « attirer davantage d’investissements industriels locaux et étrangers » et constitue, par conséquent, un pourvoyeur d’emplois.

« Il facilite également la transition vers une industrie verte et une économie circulaire en réduisant les gaz à effet de serre résultant de la fabrication, en plus de l’utilisation optimale des ressources », précise la note d’information.

Rappelons que depuis quelques années, les autorités égyptiennes ont lancé un programme national de réformes économiques et sociales qui s’inscrit dans la dynamique du programme « Egypte Vision 2030 » qui prévoit de développer le pays suivant les normes économiques, sociales et environnementales fixées par les Nations unies.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *