L'Algérie va ouvrir une ligne maritime qui reliera ses ports à ceux du Qatar et qui sera réalisée avant la fin de l’année 2022
#Actualite #Decideurs #Economie #Exportation #Gaz #Hydrocarbures #Petrole #Qatar #Transport #TransportMaritime #ALGERIE #EchangesMediterraneens
Denys Bédarride
vendredi 4 mars 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 4 Mars 2022 à 13:25

L’Algérie veut réduire la dépendance de son économie vis-à-vis des hydrocarbures. Le pays renforce ses partenariats commerciaux avec d’autres Etats, afin de se créer de nouveaux débouchés pour ses exportations non pétrolières.

Au cours d’une visite d’Etat entamée le 19 février dernier à Doha, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a révélé que l’Algérie va ouvrir une ligne maritime qui reliera ses ports à ceux du Qatar. Cette liaison sera réalisée avant la fin de l’année 2022.

L’Algérie cherche depuis quelques années à diversifier ses sources de revenus et réduire sa dépendance vis-à-vis des recettes pétrolières. Le pays qui est aussi un gros producteur de gaz, de fer et de vin entre autres, entend tirer au maximum parti de ces secteurs.

Récemment, le gouvernement a aussi annoncé la réouverture des liaisons maritimes entre l’Algérie et la Mauritanie, puis avec la Lybie. Le ministre algérien en charge des Transports, Aïssa Bekkai, a également indiqué que la ligne Alger-Nouakchott serait fonctionnelle à partir du 24 février 2022.

L’opérationnalisation de ces différentes liaisons offre à l’Algérie des débouchés supplémentaires pour intensifier ses échanges commerciaux avec le reste du monde.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *