Tunisie : La Banque Franco-Tunisienne a officiellement fermé ses portes
Ashoola - Own work
#Actualite #Banque #Economie #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #EchangesMediterraneens #France #TUNISIE
Denys Bédarride
lundi 14 mars 2022 Dernière mise à jour le Lundi 14 Mars 2022 à 05:00

Depuis fin 2018, la Commission de Résolution des Banques et des Etablissements Financiers avait nommé un délégué en charge d’exécuter un plan de résolution de la Banque Franco-Tunisienne (BFT) qui connaît des difficultés financières depuis plusieurs années, avec des pertes cumulées évaluées entre 400 et 500 M TND.  Elles est désormais en cessation de paiement avec impossibilité de redressement. 

En effet, elle était devenue l’objet d’arbitrages et de contentieux internationaux en lien avec un litige entre l’un de ses actionnaires et l’Etat tunisien depuis plus d’une trentaine d’années. 

Le 25 février, la BFT a officiellement fermé ses portes, d’après le Secrétaire général de la Fédération Générale des Banques et des Institutions Financières auprès de l’UGTT, Noamane Gharbi. Le 28 février, la Banque Centrale (BCT) et la Commission de Résolution des Banques et des Etablissements Financiers ont annoncé que la BFT était déclarée en cessation de paiement et en impossibilité de redressement. 

Un rapport au tribunal de première instance de Tunis a été déposé pour rendre un jugement de dissolution et de liquidation de la banque et désigner un liquidateur (conformément aux dispositions de la loi n°2016-48 relative aux banques et établissements financiers).

La BCT a souligné, qu’au vu du faible volume d’activité et de dépôts de la BFT avec un encours des dépôts de 20 M TND et un encours des crédits de 279 M TND, la fermeture de cette dernière ne devrait pas affecter la stabilité du fonctionnement de l’activité bancaire et du système des paiements en Tunisie. 

Le gouverneur de la Banque Centrale, Marouane El Abassi, a d’ailleurs déclaré, dans une conférence de presse le 1er mars, que cette opération serait même un signal positif pour les agences de notation car elle met en exergue la dynamique de régulation au sein du secteur bancaire et financier tunisien. 

La BCT a également annoncé que les 67 employés actuels de la BFT seront réemployés au sein de banques et d’établissements financiers tunisiens grâce au soutien de l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et Etablissements Financiers. 

Quant aux clients de la banque, ils seront indemnisés grâce au Fonds de Garantie des Dépôts Bancaires (dans la limite de 60 000 TND par déposant). La BCT incite également ces derniers à procéder à l’ouverture de nouveaux comptes auprès d’autres banques dans les meilleurs délais.

Source Ambassade de France en Tunisie 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.