Tunisie : La Banque Mondiale revoit à la baisse ses prévisions de croissance et son déficit commercial de creuse de 1,2 milliard de TND entre 2021 et 2022 1
#Actualite #Allemagne #AnalyseEconomique #BanqueMondiale #Chine #Croissance #Economie #Exportation #Importation #MENA #Russie #ALGERIE #EchangesMediterraneens #France #LIBYE #TUNISIE #TURQUIE
Denys Bédarride
vendredi 22 avril 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 22 Avril 2022 à 06:00

Alors qu’elle avait prévu un taux de croissance de 3,5% pour l’économie tunisienne en 2022, la Banque Mondiale (BM) a revu à la baisse ses estimations et table désormais sur une croissance de 3%. 

En effet, comme l’indique son bulletin d’information économique d’avril 2022 sur les prévisions de croissance dans la région MENA, la croissance en Tunisie restera très modeste sur le moyen terme en raison de plusieurs défis structurels préexistants et de la conjoncture économique. 

L’inflation devrait continuer sa trajectoire à la hausse, avec un taux d’inflation de 6,5% en 2022 et 2023, et le taux de pauvreté et de vulnérabilité ne devrait pas revenir au niveau d’avant crise avant 2024. Les incertitudes restent importantes puisque les préoccupations sur la soutenabilité de la dette tunisienne restent élevées et que la vulnérabilité du pays face à la hausse des prix des produits de base pèse lourdement sur la stabilité économique et sociale.

Le déficit commercial se creuse de 1,2 Md TND entre le premier trimestre de 2021 et celui de 2022 

Dans un contexte de hausse des échanges commerciaux, le déficit commercial sur les trois premiers mois de l’année est passé de 3,1 Md TND en 2021 à 4,3 Md TND en 2022 (de 956,2 M à 1,3 Md EUR), soit une dégradation de 40,2% selon l’INS. 

Les exportations du premier trimestre 2022 ont enregistré une hausse de 26,2% à 14,1 Md TND, soit 4,4 Md EUR, contre une augmentation de 6,2% à la même période de l’année 2021 (11,2 Md TND, soit 3,5 Md EUR). 

Les importations ont quant à elles enregistré une hausse de 29,2% à 18,4 Md TND, soit 5,7 Md EUR, après une très faible augmentation de 1,5% au cours du premier trimestre 2021 (14,2 Md TND).

Sur le plan sectoriel, la hausse des exportations concerne notamment l’énergie (en hausse de 679,3 M TND pour mines, phosphates et dérivés (en augmentation de 471 M TND pour atteindre 780,4 M TND), les textiles, habillement et cuirs (+20,9%, à 2,7 Md TND), les industries mécaniques et électriques (+13,3%, à 5,9 Md TND) et les industries agro-alimentaires (+19,7% à 1,9 Md TND).

Côté importations, leur augmentation provient principalement de l’énergie (+87,2%, à 2,8 Md TND), des matières premières et demi-produits (+36,7%, à 6,7 Md TND), des biens de consommation (+12,8%, à 2,4 Md TND) et des biens d’équipement (+9,5% à 2,9 Md TND). 

Sur le plan géographique, le déficit commercial reste lié principalement aux échanges avec la Chine (-2,0 Md TND), la Turquie (-1,4 Md TND), l’Algérie (-871,6 M TND) et la Russie (-561,7 M TND). A contrario, la Tunisie enregistre un excédent commercial vis-à-vis de la France (+933,6 M TND), l’Allemagne (+914,5 M TND) et la Libye (+490,3 M TND). 

Par ailleurs, le déficit de la balance commerciale énergétique est en hausse de 62% Md TND à 1,7 Md TND (représentant 39% du déficit total).entre le premier trimestre 2021 et 2022, passant de 1 Md TND à 1,7 Md TND (représentant 39% du déficit total). 

Source Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.