La Tunisie va recevoir une nouvelle aide de 400 millions de $ pour venir en aide à 900 000 ménages soit 30% de la population, considérés comme « pauvres et à faible revenu »
worldbank.org
#Actualite #Aides #BanqueMondiale #Economie #Europe #Financement #Social #EchangesMediterraneens #TUNISIE
Agence Ecofin
jeudi 7 avril 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 7 Avril 2022 à 06:00

Pour contrer l’avancée de la covid-19, les autorités tunisiennes ont mis en place des mesures restrictives qui ont affecté le pouvoir d’achat des populations les plus pauvres. Avec le soutien de partenaires internationaux, le gouvernement initie des mesures d’accompagnement afin de les soutenir.

La Banque mondiale va octroyer 400 millions de dollars au gouvernement tunisien pour l’aider à faire face aux effets de la covid-19. L’annonce a été faite le 29 mars, par la Banque dans un communiqué de presse publié sur son site Internet.

900 000 ménages, soit 30% de la population, considérés comme « pauvres et à faible revenu » sont visés par cette aide. Afin de répondre à la pandémie, la Tunisie a mis en place plusieurs mesures visant à soutenir les ménages pauvres et vulnérables, notamment « le projet de protection sociale d’appui à la réponse d’urgence à la covid-19 ».

Entré en vigueur en juin dernier, il était alors financé à hauteur de près de 300 millions de dollars par un prêt de la Banque mondiale. Ce nouveau financement permettra aux bénéficiaires de « continuer » à recevoir des dépôts d’argent. Les fonds sont également destinés à renforcer le système de protection sociale du pays.

« L’objectif principal est d’étendre l’assistance fournie dans le cadre du projet-parent, afin d’atténuer l’impact à moyen et long terme de la covid-19 et de renforcer la résilience aux chocs futurs », précise la note d’information.

Par ailleurs, grâce à ce financement, ce sont plus de 300 000 nouveaux ménages qui entreront dans le programme de transferts monétaires permanents. Il servira aussi à renforcer « les efforts du ministère des Affaires sociales pour améliorer le ciblage et l’identification des ménages pauvres » et permettra « d’étendre les prestations du programme d’allocations familiales à environ 120 000 enfants âgés de cinq ans ou moins ».

Le projet est constitué de quatre piliers qui sont : les transferts de fonds pour atténuer l’impact de la crise sanitaire, les transferts en espèces pour le développement du capital humain, le renforcement du système de protection sociale et l’intervention d’urgence en cas d’urgence.

Notons qu’en visite dans le pays, le commissaire européen à l’élargissement, Oliver Varhelyi, a annoncé le mardi 29 mars, un prêt de 559 millions de dollars à la Tunisie pour soutenir son budget. 56,9 millions $ proviennent d’accords et serviront à financer des projets environnementaux. 

Plus de 167 millions $ seront décaissés, d’ici la fin du mois prochain comme soutien budgétaire direct. 334,8 millions $ enfin seront décaissés au titre de la deuxième tranche de l’assistance macro-financière. Le responsable européen a, en outre, annoncé près de 4,4 milliards de dollars d’investissements pour les prochaines années.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.