Afrique du Nord :  Le producteur britannique SDX Energy a subi une perte totale de 24 millions de dollars en raison de projets ratés en Egypte et au Maroc
sdxenergygroup.com
#Actualite #Analyse #AnalyseEconomique #Economie #Energie #Entreprises #Hydrocarbures #Industrie #Petrole #VieDesEntreprises #EchangesMediterraneens #EGYPTE #MAROC
Agence Ecofin
vendredi 29 avril 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 29 Avril 2022 à 06:00

En 2021, SDX Energy a enrégistré des difficultés opérationnelles en Afrique du Nord et qui pèsent sur sa trésorerie de la société et ses investissement.

Le 18 mars, le producteur britannique SDX Energy a annoncé avoir subi une perte totale de 24 millions de dollars au cours de l’année dernière, car il a été contraint d’amortir les coûts de projets ratés en Egypte et au Maroc.

En effet, la société n’a pas réussi à trouver du pétrole ou du gaz lors de la campagne de forage d’un puits latéral sur le prospect Hanut de la concession South Disouq en Egypte. Elle vend donc 33 % de ses parts sur place pour 5,5 millions de dollars et conserve 66 % pour continuer à générer des revenus tout en réduisant l’exposition au risque sur deux autres puits d’exploration qui doivent être forés cette année.

Le chou blanc observé sur Hanut a entraîné une dépréciation de 1,3 million de dollars, qui s’ajoute à une autre dépréciation hors trésorerie de 9,5 millions de dollars, après une révision à la baisse des réserves récupérables détenues sur les champs producteurs de SDX. En 2022, South Disouq verra sa production chuter à 2 280 barils équivalents pétrole par jour, en raison de travaux de maintenance planifiés et des reconditionnements des puits.

Au Maroc, la société a déclaré avoir enregistré une charge hors trésorerie de 10,3 millions de dollars, avant qu’elle ne renonce à la concession Lalla Mimouna Nord. Cependant, elle a annoncé l’année dernière trois succès de forages sur les puits dans le bassin de Gharb : OYF-3, KSR-17 et KSR-18 qui seront lancés au second trimestre de 2022.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.