#Altrad #Developpement #Economie #Entreprise #Gaz #Industrie #Petrole #Sonatrach #ALGERIE
Thomas Dupleix
lundi 16 mai 2022 Dernière mise à jour le Lundi 16 Mai 2022 à 07:30

Leader mondial des services industriels, le groupe Altrad s’est implanté en Algérie, il y a plusieurs années. La filiale jouit à la fois d’une main d’œuvre 100% locale et de relations privilégiées avec Sonatrach, première entreprise d’Afrique et propriété du gouvernement algérien. Entretien avec Salim Zizi, Directeur des opérations chez Altrad Services Algérie.

Algérie : Comment le groupe Altrad se développe-t-il dans la 4e économie d’Afrique ? 2

Spécialisée dans la production et la distribution de matériels pour le bâtiment et les travaux publics, le groupe Altrad, du nom de son fondateur Mohed Altrad, est basé dans le sud de la France et emploie de 55.000 à 60.000 personnes à travers le monde. 

Présent en Algérie depuis 2018 sous la dénomination « Altrad », le groupe existait déjà localement grâce à sa filiale Prezioso SAEIP. « Il travaillait depuis 2012 pour une raffinerie au niveau de Skikda [commune côtière du nord-est, NDLR], explique Salim Zizi. Actuellement elle est indépendante au nom d’Altrad Services Algérie. »

Algérie : Comment le groupe Altrad se développe-t-il dans la 4e économie d’Afrique ? 1

Implantée à Alger, dans le quartier de Birkhadem, l’entreprise compte à ce jour plus de 300 salariés encadrés par un staff d’une quinzaine de personnes. Toutes et tous sont algériens. « C’est la seule filiale qui n’a pas d’expatriés », rappelle son directeur des opérations. 

Location et montage d’échafaudages, assistance technique et main d’oeuvre qualifiée, travaux d’ignifugation – en anglais « fireproofing »,  mais aussi expertise sur l’anti-corrosion – peinture et sablage – sont autant d’activités à la charge d’Altrad Services Algérie. Une filiale en plein essor comme en témoigne sa participation au projet d’exploitation du gisement de gaz de Timimoun par l’entreprise publique Sonatrach et sur lequel Altrad a une carte à jouer.

Les relations avec Sonatrach

« Vu le service que donne le groupe Altrad à toutes les filiales de Sonatrach, constate Salim Zizi, les relations sont très bonnes. Société publique pétrolière et gazière, première entreprise d’Afrique, Sonatrach collabore régulièrement avec Altrad Services Algérie. 

Collaboration fructueuse, comme en témoigne le directeur des opérations : « Le retour d’expérience est très riche au niveau de l’Algérie, assure Salim Zizi. Sonatrach a toujours délivré des attestations de bonne exécution pour Altrad Algérie. » 

Algérie : Comment le groupe Altrad se développe-t-il dans la 4e économie d’Afrique ? 4

Résultat : un projet ambitieux pour l’année 2023, durant laquelle Sonatrach et Altrad vont investir trois grands gisements de gaz : à Hassi Berkine, au sud-est de Ghardaïa, Aïn Tsila, près de la frontière libyenne, et Timimoun, en plein centre du pays.

« Nous aurons à entamer un projet à Timimoun avec trois grands CPF*, confie le directeur des opérations chez Altrad Services Algérie. Si toute la partie administrative est finie, ça se fera d’ici fin mai 2022. »

*Installation de traitement central

Algérie : Comment le groupe Altrad se développe-t-il dans la 4e économie d’Afrique ? 3

Crédits images : ©Groupe Altrad

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *