Le Japon est devenu le troisième plus gros investisseur de la Tunisie, au cours des six premiers mois de 2021
#Cooperation #Economie #Finance #Fiscalite #ALGERIE #TUNISIE
Denys Bédarride
samedi 23 juillet 2022 Dernière mise à jour le Samedi 23 Juillet 2022 à 07:00

L'Institut algéro-tunisien d'économie douanière et fiscale (IEDF) a organisé, ce 18 juillet à Alger, une cérémonie à l'occasion du 40e anniversaire de sa création, en présence du ministre des Finances, Ibrahim Djamel Kessali et de responsables du secteur des finances en Tunisie.

Dans une allocution prononcée lors de cette cérémonie, Ibrahim Djamel Kessali a affirmé que cet institut, créé en 1981 à partir “d’une idée innovante”, était devenu “un lieu d’excellence pour la formation de cadres et gérants dans le secteur économique et financier, et se veut un terreau en mesure de produire des cadres chevronnés capables de contribuer à la gestion optimale de leurs missions”.

Depuis sa création, a-t-il poursuivi, l’institut aura formé quelque 1600 cadres qui “ont fait preuve de leurs capacités de s’ériger en gestionnaires compétents au sein des différents services du secteur des finances dans les deux pays (Tunisie et Algérie)”, précise le ministre.

Ibrahim Djamel Kessali a également considéré que la coopération avec la Tunisie dans le domaine de la formation des cadres dans les finances serait “un honneur”, saluant cette expérience “pionnière” et faisant savoir, par la même, que l’Institut sera doté “prochainement” d’un nouveau siège qui lui permettra de consolider ses activités.

L’Algérie en tête avec le Rwanda pour recevoir le siège de l’Agence Africaine du Médicament

De son côté, le chef de Cabinet au ministère tunisien des Finances, Zouhir Atallah a appelé au renforcement des relations fraternelles entre les deux pays, par la promotion de la coopération bilatérale dans divers domaines.

Il a également plaidé pour le développement de l’encadrement au sein de l’Institut, considéré comme “une locomotive pour les relations entre les deux pays”.

Intervenant à cette occasion, le Directeur de l’IEDF, Omar Houri a mis en avant le rôle joué par cet établissement dans le perfectionnement des cadres et futurs gestionnaires au sein des différents services du ministère des Finances.

Pour sa part, la présidente du Conseil d’administration de l’Institut, Fatiha Gharbi (tunisienne), a fait remarquer que l’institut a pu, depuis sa création, réaliser des acquis “importants” devenus aujourd’hui “une source de fierté pour les deux pays frères”.

Elle a jugé important de poursuivre les efforts en vue de développer l’Institut en renforçant ses structures par un centre de recherches et d’études dans le domaine des finances publiques.

A l’occasion de la célébration du quarantième anniversaire de la création de l’IEDF, le ministre des Finances a été distingué et un accord de coopération a été signé entre l’Institut et l’Ecole supérieure de commerce (ESC).

Source : Algérie Presse Service

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.