Algérie : TotalEnergies signe un nouveau contrat de partage de production avec Sonatrach dans le bassin de Berkine
#Economie #Energie #Entreprise #Hydrocarbures #ALGERIE
Denys Bédarride
dimanche 24 juillet 2022 Dernière mise à jour le Dimanche 24 Juillet 2022 à 07:00

TotalEnergies a signé le 19 juillet une extension de son contrat de partage de production avec Sonatrach, Occidental et Eni, portant sur les blocs à terre 404a et 208 dans le bassin de Berkine, dans l’est de l’Algérie.

Ce contrat, d’une durée de 25 ans, a été signé selon les termes de la loi algérienne de 2019 sur les hydrocarbures. Il permettra de développer des ressources supplémentaires d’hydrocarbures liquides tout en réduisant l’intensité carbone des champs grâce à un programme ciblé de baisse des émissions. La possibilité de développer et de valoriser les ressources associées en gaz sera étudiée par les partenaires, ce qui aurait pour effet d’accroître le potentiel d’exportation à destination de l’Europe.

« Ce nouveau contrat sur l’actif de Berkine, grâce à la nouvelle loi algérienne sur les hydrocarbures, marque une nouvelle étape dans notre partenariat stratégique avec Sonatrach. Il s’inscrit dans la stratégie de notre Compagnie de développer des projets pétroliers à bas coût tout en contribuant à des programmes de réduction des émissions afin de minimiser notre empreinte carbone », a commenté Laurent Vivier, directeur Moyen Orient et Afrique du Nord, Exploration & Production de TotalEnergies.

TotalEnergies en Algérie

TotalEnergies est un acteur historique du secteur de l’énergie en Algérie. Dans le pays, la Compagnie est active dans l’exploration et la production de pétrole et de gaz, le gaz naturel liquéfié via des contrats d’approvisionnement avec Sonatrach, et la commercialisation de lubrifiants et de bitumes. TotalEnergies et Sonatrach ont également lancé des études d’ingénierie pour un projet pétrochimique dans l’ouest de l’Algérie. 

En 2021, la Compagnie a produit 51 000 bep/j en Algérie grâce à ses participations dans les champs gaziers TFT II et Timimoun et dans les champs à huile du bassin de Berkine (blocs 404a et 208).

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.