Brouillon auto 12
Création
#Decideurs #Economie #Energie #Institutions #Petrole #Politique #EGYPTE #IRAK #IRAN #ISRAEL #JORDANIE #LIBAN #PALESTINE
Denys Bédarride
mardi 1 septembre 2020 Dernière mise à jour le Mardi 1 Septembre 2020 à 15:30

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine réalisé avec l’appui du Service Economique Régional de Beyrouth Ambassade de France au Liban avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

L’actualité économique de l’Egypte

Selon le ministère du Pétrole, les importations de produits pétroliers devraient être ramenées de 22,2 Mt en 2019/2020 à 18,4 Mt au terme de l’exercice en cours, soit une diminution de 17,1%. En valeur, elles devraient être ramenées de 16,1 Mds$ à 13,1 Mds$ (-18,6%). 

Les importations de produits pétroliers devraient être ramenées de 22,2 Mt en 2019/2020 à 18,4 Mt au terme de l’exercice en cours, soit une diminution de 17,1%. La production nationale de produits pétroliers pourrait passer de 31,2 Mt à 34,6 Mt (+11%).

Le Parlement a décidé de doubler la valeur du prêt que le gouvernement égyptien sollicite auprès de 2 banques commerciales émiriennes, Abu Dhabi First Bank et Emirates NBD. Le montant du prêt serait désormais de 2 Mds$ à un taux d’intérêt de 3,90% remboursable en une fois

Alors qu’elle s’est appréciée de plus de 2% vis-à-vis du dollar depuis début juin, la livre égyptienne pourrait, selon Capital Economics, se déprécier de 12% d’ici à la fin de l’année 2020, à près de 18 EGP/USD, contre 15,90 actuellement.

L’indice EGX30 qui regroupe les 30 capitalisations les plus importantes de la Bourse du Caire a clôturé ce 27 août à 11 462 points, en hausse de 2,7% au terme de la semaine. L’indice a gagné 8,1% en l’espace d’un mois mais reste en retrait de 17,9% par rapport à janvier.

L’actualité économique d’Israël

Au tout dernier moment et afin d’éviter de nouvelles élections, la coalition gouvernementale s’est entendue pour reporter de 4 mois la date du vote du budget 2020 ainsi que pour voter une hausse de 14 Mds de NIS (3,4 Mds€) au titre du coût de la vie. 

Afin d’éviter de nouvelles élections, la coalition gouvernementale s’est entendue pour reporter de 4 mois la date du vote du budget 2020. Le budget s’élève à 425 Mds de Nis (106 Mds€), sans compter les 100 Mds de NIS (25 Mds€) des plans de soutien liés à la crise. 

Depuis deux semaines, la devise israélienne s’échange entre 3,40 et 3,41 NIS pour 1US$ suite aux interventions plus que probables de la Banque d’Israël qui souhaiterait ainsi maintenir le NIS au-dessus du seuil psychologique de 3,40 NIS pour 1 US$.

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 15

L’actualité économique de la Jordanie

Selon le Ministère des Finances, le montant de la dette publique jordanienne est passé de 42,4 Mds$ fin mai 2019 (soit 95,2% du PIB) à 45,1 Mds$ fin mai 2020 (soit 101% du PIB).

D’après le Ministre des Finances, calculé après prise en compte des dons, le déficit budgétaire serait passé de 516,4 M$ (soit 1,2% du PIB) au premier semestre 2019 à 1,3 Md$ au premier semestre de cette année (soit 3% du PIB prévisionnel de l’année 2020). 

D’après le Ministre des Finances, le montant du déficit budgétaire actuel dépasserait déjà le montant qui était prévu pour toute l’année 2020 puisque le gouvernement l’avait estimé à environ 1,2 Md$ à la fin de cette année.

Selon le Département des Statistiques et calculée en glissement annuel, l’ #inflation s’établissait à 0,6% à la fin du mois de juillet 2020.

Le Ministère de l’Agriculture a annoncé une nouvelle stratégie de développement agricole sur cinq ans. Son coût est estimé à plus de 833 M$ et vise à pallier certaines faiblesses du secteur mises en lumière par la crise du Covid 19. 

Face à un rebond du nombre de contaminations au Covid 19, le gouvernement a décidé de prolonger le couvre-feu à partir du 25 août. La circulation publique ne sera autorisée qu’entre 6h et 23h et les entreprises devront cesser leurs activités à 22h.

Après avoir identifié plus d’une quinzaine de cas de Covid 19 venant de l’Arabie Saoudite, et plus précisément du poste-frontière d’al-Omari, la Jordanie a décidé de fermer le passage frontalier. Le poste-frontière de Jaber avec la Syrie est fermé depuis le 13 août. 

L’actualité économique du Liban

L’inflation s’est établie à 112,4% entre juillet 2019 et juillet 2020. Parmi les principales augmentations, l’inflation atteint +336,2% dans l’alimentaire et boissons non alcolisées ; +489,3% pour les boissons alcolisées et le tabac et +408,9% dans l’habillement.

Le Purchasing Managers’ Index (PMI) est passé de 43,2 au mois de juin 2020 à 44,9 au mois de juillet 2020. Il a été ramené de 46,7 au cours des sept premiers mois de l’année 2019 à 40,1 au cours des sept premiers mois de l’année 2020.

D’après l’enquête conduite par Ernst&Young, le coefficient d’occupation des hôtels 4 et 5 « étoiles » sur les six premiers mois de 2020 a été de 13% à Beyrouth contre 70% un an plus tôt. Sur le seul mois de juin 2020, il était de 3% contre 77% il y a un an. 

Le Directeur Général du port de Beyrouth, Bassem el-Kaissi, a annoncé le 27 août que le trafic sur le port de Beyrouth, que ce soit pour les exportations ou les importations de marchandises, fonctionnait de nouveau à 100% de sa capacité. 

La double explosion survenue le 4 août a ravagé une partie des infrastructures du port, notamment la zone de stockage et d’entreposage des marchandises qui est totalement détruite. Les opérations de déblayage de certaines zones du port se poursuivent également.

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 16

L’actualité économique de la Palestine

L’Extended PMA Business Cycle Index, qui mesure les performances de sept secteurs d’activité économique est passé de (-14,3) en juillet 2019 (-10,2 en Cisjordanie et -24,1 à Gaza) à -45,7 en juillet 2020 (-43,7 en Cisjordanie et -50,5 à Gaza).

Le niveau de la dette publique est passé de 9 412,5M NIS (2 637 M$) à la fin juin 2019 à 10 629,5 M NIS (3 081 M$) à la fin juin 2020. La dette domestique est passée de 1 577 M$ à 1 786,9 M$ et la dette extérieure passait de 1 060 M$ à 1 294 M$ dans le même temps. 

L’actualité économique de l’Irak

L’Irak s’est engagé à réduire de 400 000 b/j sa production de pétrole en août et septembre pour compenser tout ou partie de la surproduction constatée depuis l’accord de l’OPEP+ d’avril dernier. La production de juillet a atteint 3,66 mb/j, le plus bas niveau depuis début 2015. 

Les recettes publiques auraient diminué de 28% entre les cinq premiers mois de 2019 et les cinq premiers mois de 2020, pour s’établir à environ 20,5 Mds$. Dans le même temps, les dépenses se seraient repliées de 13 %, à environ 22 Mds$. 

Les recettes publiques auraient diminué de 28% entre les cinq premiers mois de 2019 et les cinq premiers mois de 2020, pour s’établir à environ 20,5 Mds$. Le déficit public ressortirait donc à 1,5 Md$ au cours de cette période, contre 3,3 Mds$ un an plus tôt. 

L’inflation, mesurée par le glissement annuel de l’indice des prix à la consommation, s’est établie à 0,7 % en mai. Calculée en moyenne, elle s’est établie à 0,6% sur les cinq premiers mois de 2020 contre -0,2% sur les cinq premiers mois de 2019. 

Le Kurdistan a augmenté de 300 MW sa capacité de production d’électricité, ce qui la porte à 3500 MW. Avec un tel niveau de production, le ministère de l’Electricité est en capacité de fournir de l’électricité pendant 20 h/j. 

D’après les chiffres publiés par Irak Body Count, le nombre des victimes de la violence aurait été ramené de 1 298 au cours des sept premiers mois de l’année 2019 à 569 au cours des sept premiers mois de l’année 2020, soit une baisse voisine de 56 %.

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 17

L’actualité économique de l’Iran

D’après le Centre national des statistiques, calculé en glissement annuel, le taux d’inflation s’établirait à 30,4% au mois d’août 2020. Calculé en moyenne annuelle, il s’établirait à 25,8% sur les douze derniers mois.

D’après le gouverneur de la Banque centrale, la masse monétaire M3 a crû de 4,0% au cours des cinq premiers mois de 2020/2021, en baisse de 4,8 points en glissement mensuel. Parallèlement, les autorités poursuivent leur effort pour contrôler la croissance monétaire. 

Suite à l’introduction sur le Teheran Stock Exchange d’un premier ETF (Exchange-Traded Fund) basé sur des participations publiques en mai 2020, composé des parts cédées par le gouvernement au sein de 3 banques et 2 assurances, un 2ème ETF public va être introduit en bourse

En application de l’Executive Order 13224 (soutien au terrorisme), l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) a inscrit sur la liste des Specially-Designated and Blocked Persons Amir Mahdavi (ressortissant iranien) et les sociétés dirigées et contrôlées par ce dernier. 

L’Iranian Offshore Oil Company et la National Iranian South Oil Company ont signé 13 contrats de sous-traitance avec 14 sociétés locales pour un total de 1,8 Md$. Ces dernières doivent conduire des travaux sur 130 nouveaux puits de forage et la maintenance de 70 autres.

La Compagnie nationale pour la distribution des produits pétroliers a organisé 6 nouvelles sessions de vente d’essence via l’IRENEX. 50000 tonnes onshore ainsi que 2 360 000 barils offshore auraient été proposés à un prix moyen respectif de 261,1$ la tonne et 40$ le baril

L’actualité économique de Syrie et Turquie

Syrie : Le nombre des réfugiés syriens enregistré par Le HCR a été ramené de 5 630 877 à la fin juillet 2019 à 5 549 075 à la fin juillet 2020, soit une légère baisse de 0,2% sur un an. 

La Turquie qui enregistre 3 604 910 réfugies sur son territoire reste le pays d’accueil le plus important devant le Liban (880 414), la Jordanie (658 756), l’Irak (244 024) et l’Egypte (130 042), chiffres arrêtés au 30 juin.

Source : Ambassade de France au Liban, Service Économique Régional de Beyrouth avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv). 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *