Tunisie : Le déficit budgétaire continue de se creuser : + 56,2% en un an
#AnalyseEconomique #NouvellesTechnologies #Startup #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 8 octobre 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 8 Octobre 2020 à 11:57

248 start-up ont été labélisées « Startup Act » entre avril 2019 et avril 2020, pour un total de 416 candidatures présentées, selon le rapport du Startup Act paru le 29 septembre 2020.

Le rapport souligne que 75,4 % de ces start-up sont concentrées dans le Grand Tunis, le reste étant réparti principalement entre le centre-est (10,5 %), le nord (5,2 %) et le sud-est (3,7 %) de la Tunisie.

Parmi les 14 start-up étrangères ayant ouvert une filiale en Tunisie, 12 ont leur siège social en Europe, et parmi les 6 avec une implantation à l’étranger, 3 sont en Europe. 90 % des 248 start-up labélisées travaillent dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Nombreux avantages

Pour rappel, la labélisation Startup Act permet à ces structures d’accéder à des avantages et incitations prévues par l’initiative Startup Tunisia.

Elles se traduisent notamment par l’octroi de bourses de vie, des congés pour création de start-up et la prise en charge de la sécurité sociale (CNSS), mais également par un accompagnement via des incubateurs et accélérateurs.

Le Collège des Startups, présidé par Elyes Jeribi, directeur général de Jumia Tunisie, est l’instance de gouvernance du Startup Act et celle qui décide de l’octroi du label Startup Act aux candidats.

Depuis avril 2020, plus de 40 start-up supplémentaires ont été labélisées Startup Act.

Source : Ambassade de France en Tunisie.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *