Brouillon auto 45
#Entreprises #Telecommunication #ALGERIE
Denys Bédarride
mercredi 16 décembre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 16 Décembre 2020 à 11:18

Près de 2 300 microentreprises TIC ont désormais plus de chances de remporter les appels d’offres lancés par Algérie Télécom. A travers un nouveau cahier des charges présenté le 3 décembre 2020, l’opérateur historique leur simplifie en effet l’accès à la commande publique.

Pendant longtemps, de nombreuses microentreprises TIC n’ont pas pu accéder aux appels d’offres lancés par Algérie Télécom. La faute aux diverses clauses discriminatoires contenues dans l’ancien cahier des charges. Le nouveau, élaboré par l’opérateur historique des télécommunications, inaugure une nouvelle ère pour les jeunes tech-entrepreneurs en quête d’affaires et à même d’asseoir leur crédibilité dans le secteur national des TIC et télécoms.

Le nouveau cahier des charges a été présenté le 3 décembre à Alger, lors d’une réunion avec le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, et le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Microentreprises, Nassim Diafat. Il vise à simplifier aux microentreprises TIC les procédures pour l’accès à la commande publique. Il « met en avant leurs spécificités en simplifiant les dossiers et les procédures, et donne plus de clarté et de lisibilité par rapport au besoin du secteur public », a expliqué Brahim Boumzar.

Le ministre a indiqué que plus de 2 300 microentreprises TIC se sont déjà inscrites sur le nouveau portail électronique Safqatic, lancé en août dernier par son département dans l’optique d’instaurer la transparence et les règles de probité pour l’accès à la commande publique et le suivi des marchés.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *