Brouillon auto 98
#Energie #EnergiesRenouvelables #Photovoltaique #Sonatrach #TransitionEnergetique #ALGERIE
Denys Bédarride
mercredi 10 mars 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 10 Mars 2021 à 10:35

L’Algérie comme l’ensemble de l’Afrique du Nord dispose d’abondantes ressources solaires et elle a décidé de mettre à contribution ces ressources pour diversifier son mix, réaliser des économies, et même engranger des recettes.

L’Algérie lancera en juin prochain un appel d’offres pour la mise en place de 1 000 MW de centrales photovoltaïques. Selon Chems Eddine Chitour (photo), le ministre de la Transition énergétique, il s’agira de 10 centrales de 100 MW implantées dans 10 wilayas du pays.

Outre l’accessibilité de la ressource, ce projet permettra à l’Algérie d’économiser le gaz dont elle est fortement dépendante pour sa production électrique. « Si nous arrivons à produire 1 000 MW, nous gagnerons 300 millions de mètres cube de gaz », a fait remarquer le responsable. Un gaz qui pourra, par la suite, être exporté.

Pour superviser l’ensemble des projets du sous-secteur, il est prévu la mise en place d’une société dédiée aux énergies renouvelables. Une initiative dont la Sonatrach, la compagnie nationale des hydrocarbures et la Sonelgaz, la compagnie de l’électricité et du gaz, seront les principaux acteurs.

« Il faut que cette société naisse. C’est une obligation. Si la transition énergétique a des chances de réussir en Algérie, ce sera grâce à Sonatrach et à Sonelgaz », a précisé le ministre.

La mise en place de ces centrales entre dans le cadre de la politique nationale de transition énergétique qui ambitionne de doter le pays de 15 GW de solaire d’ici à 2035.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *