Maroc : Coup de projecteur sur l’entreprise Hightech Payment Systems dont sa valeur a progressé de 27%
#Covid19 #Decideurs #Echanges #Economie #Institutions #Petrole #EGYPTE #IRAK #IRAN #ISRAEL #JORDANIE #LIBAN #PALESTINE
Denys Bédarride
mardi 6 avril 2021 Dernière mise à jour le Mardi 6 Avril 2021 à 15:16

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine, réalisé avec l’appui de l’ambassade de France au Liban et avec le concours des services économiques dans la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel-Aviv).

L’actualité économique en Égypte

Malgré l’accident du porte-conteneurs EverGiven, l’agence MoodysInvSvc conserve ses prévisions de croissance concernant les recettes issues des droits de passage du Canal. Les revenus du Canal ont diminué de 3,5% en 2020 et sont en hausse de 1,2% depuis janvier 2021. 

3) Le retour de l’Egypte dans l’indice des obligations souveraines émergentes de JP Morgan pourrait lui rapporter 4,8 Mds de $. Cela permettrait à la livre égyptienne de s’apprécier de 5% vis à vis de dollar US. 

Le président Al Sissi a annoncé le lancement d’un nouveau méga-projet d’infrastructure visant à la création de 1 million de feddans soit 400 000 hectares de terres cultivables dans le désert du nord-ouest, entre Le Caire et Marsa Matrouh. 

L’actualité économique en Israël

Des files de navires commerciaux sans précédent  attendent d’accoster dans les ports israéliens: 37 patientent à Ashdod et 20 dans la baie de Haïfa dans l’attente d’un poste d’amarrage. Cela à cause d’une recrudescence des importations suite à la reprises économique. 

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique cette semaine 19

L’actualité économique en Jordanie

Le FMI a révisé à la hausse son estimation de croissance pour 2020 à -2% au lieu de -3% mais à la baisse ses prévisions pour 2021 (+2% au lieu de +2,5%). 

La croissance en volume du PIB a été négative à 1,6% au 4ème trimestre 2020. Le secteur de l’hôtellerie et la restauration est le plus affecté avec une contraction estimée à 8,8%. Le taux de croissance en 2020 serait de -1,5%. 

Le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures pour un montant de 631,8 M $ pour atténuer les effets de la crise sanitaire sur l’économie ( protection sociale, soutien à l’emploi, maintien des salaires ). 

L’actualité économique au Liban

Le déficit de la balance commerciale a été ramené de 14,485 Mds $ au cours des onze premiers mois de 2019 à 6,827 Mds $ pour 2020 soit une baisse de 53% sur un an. Les importations ont baissé de 44% et les exportations de 5%. 

Le montant des recettes dégagées par le Port de Beyrouth a été ramené de 20,9 M$ au cours des 2 premiers mois de 2020 à 17 M$ pour ceux de 2021, soit une baisse de 19%. Le nombre de navires a été ramené de 260 à 194. 

La contraction estimée du PIB pour 2020 serait de -25% pour le FMI et -19,2% pour la Banque Mondiale. 

20) #Palestine : L’économie palestinienne a connu une forte baisse de 11,5% du PIB en 2020 du fait de la crise liée au #COVID19. Le PIB par habitant, à prix constants s’est élevé à 729 $ fin 2020 en hausse de 0,3% par rapport au 3ème trimestre. En Cisjordanie, il était de 1049 $. 

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 26

L’actualité économique en Palestine

Le gouvernement a approuvé un budget pour 2021 présentant une projection de déficit estimé à 1,7Mds $ avant les aides étrangères. Le gouvernement attend une aide de 683 M$ de la part des donateurs internationaux en 2021, ce qui réduirait le déficit à 1,57 Mds$. 

L’actualité économique en Syrie

La Russie va pouvoir poursuivre, grâce à un contrat de 29 ans ses activités d’exploration et de développement d’hydrocarbures dans le bloc 1, d’une superficie de 2250 Km2, situé à 5km de Tartous. 

L’Union européenne et les Nations Unies ont promis une aide de 5,3 Mds d’€ pour 2021 dans le cadre de l’hébergement des réfugiés syriens. 

L’actualité économique en Irak

L’inflation a atteint 4% en février après 3,2% en janvier et en décembre 2020 en raison de la hausse du prix des produits raffinés importés et répercutée sur le prix payé par les usagers des transports. 

Le ministre du Pétrole a annoncé avoir signé avec Total 4 accords: la collecte et la réutilisation du gaz, le développement d’un site pétrolier, l’installation d’un système de traitement de l’eau de mer et d’une centrale solaire photovoltaïque. 

Fitch Ratings a confirmé la note souveraine B- pour l’Irak et révisé sa perspective de négative à stable. Pour 2021, les prévisions font état d’un déficit public rapporté au PIB de 5% contre 16,5% en 2020 et une augmentation des revenus des exportations de pétrole de 75%.

L’actualité économique en Iran

Le montant total des prêts accordés par les banques et institutions de crédit serait passé de 24 717 billions IRR à la fin des 9 premiers mois de 2019/2020 à 35 206 billions IRR à la fin des 9 premiers mois de 2020/2021 soit une hausse de 42,5%. 

L’indice général du PMI est passé de 47,62 points à la fin de février 2020 à 53,73 points à fin février 2021, en hausse de 6,11 points. 

La valeur du commerce extérieur hors pétrole a été ramené de 85 Mds $ à la fin de 2019/2020 à 73 mds $ à fin 2020/2021 soit une baisse de 14,2%. Le pays affiche pour la 2ème fois un commerce extérieur en hausse de 66,67% sur un an.

Les premiers clients du pays sont la Chine (8,9 Mds $), l’Irak (7,3 Mds $), l’Emirats Arabes unis (4,6 Mds, la Turquie (2,5 Mds ) et l’Afghanistan (2,2 Mds) 

La production locale de véhicules automobiles est passée de 696 400 unités à la fin des 11 premiers mois de 2019/2020 à 796 200 unités à la fin 2020/2021 soit + 14,3%

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *