L’Egypte a obtenu un accord avec la Russie pour produire localement le vaccin Spoutnik V contre la covid-19
#Cooperation #Covid19 #Russie #Vaccin #EGYPTE
Agence Ecofin
lundi 26 avril 2021 Dernière mise à jour le Lundi 26 Avril 2021 à 10:14

Début avril, c’est l’Algérie qui avait annoncé un accord pour produire le vaccin russe, alors que les pays africains ont du mal à accélérer leurs campagnes de vaccination. Le démarrage de la production du sérum par Le Caire est attendu pour le troisième trimestre 2021.

L’Egypte a obtenu un accord avec la Russie pour produire localement le vaccin Spoutnik V contre la covid-19. L’annonce a été faite dans un communiqué publié le jeudi 22 avril sur la plateforme en ligne dédiée au vaccin.

L’accord a été signé entre le Fonds russe d’investissement direct (RDIF, fonds souverain russe), l’entreprise égyptienne Minapharm, spécialisée dans la technologie de l’ADN recombinant, et sa filiale berlinoise ProBioGen AG. Il permettra au pays des pharaons de produire plus de 40 millions de doses du produit, chaque année.

Ainsi, l’Egypte sera le deuxième pays africain à produire localement le vaccin russe. Début avril, c’est l’Algérie qui avait annoncé avoir trouvé un accord avec Moscou, à cet effet. Ces annonces interviennent dans un contexte marqué par la difficulté pour de nombreux pays africains d’accélérer leurs campagnes de vaccination faute de vaccins suffisants.

« Le RDIF coopère avec les principaux producteurs pharmaceutiques au niveau mondial, car Sputnik V est enregistré dans 61 pays. Le vaccin russe est très efficace et jouit de la confiance des régulateurs du monde entier. Il apporte une énorme contribution à la lutte contre le coronavirus », a déclaré Kirill Dmitriev, PDG du Fonds russe d’investissement direct.

Pour rappel, l’Afrique a enregistré à ce jour 4,4 millions de cas de coronavirus, dont 218 902 répertoriés en Egypte, selon les derniers chiffres d’Africa CDC. D’après les responsables russes, la production du vaccin Spoutnik V par Le Caire à travers un programme de transfert de technologies se fera dès le troisième trimestre de cette année.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *