Egypte : Un important gisement de pétrole vient d’être découvert dans le désert occidental
#Actualite #Economie #Hydrocarbures #Petrole #VieDesEntreprises #ALGERIE
Agence Ecofin
mercredi 19 mai 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 19 Mai 2021 à 10:28

Le gouvernement algérien poursuit ses efforts pour renforcer ses liens avec des partenaires dans le secteur énergétique. Cela est indispensable pour le pays qui souhaite contrer la baisse naturelle de sa production de pétrole et de gaz. 

La société publique algérienne des hydrocarbures (Sonatrach) et le norvégien Equinor ont conclu un protocole d’accord pour l’exploration et la production de pétrole et de gaz en Algérie et à l’étranger. Cela devrait permettre aux deux sociétés de consolider leur relation dans les technologies et d’intensifier leurs efforts dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

D’ailleurs, une coopération en matière de gestion du carbone, de sécurité industrielle, de mise en œuvre de technologies permettant d’accroître la récupération des hydrocarbures ainsi que le développement d’un modèle de conduite d’opérations pétrolières à haute performance, sont inclus dans ledit document.

Il faut savoir que l’Algérie dépend à 60 % des recettes de la vente d’hydrocarbures et est affectée par de nombreuses années de mauvaise gestion dans le secteur énergétique.

Face à une demande domestique qui ne cesse de croître et au déclin de sa production pétrogazière, le pays a donc mis en place une nouvelle stratégie pour augmenter ses investissements dans l’amont et améliorer la collaboration avec ses différents partenaires.

Equinor détient en Algérie, des actifs dans les champs gaziers d’In Amenas et d’In Salah, soit deux des plus grands gisements gaziers du pays ainsi qu’un partenariat pour l’exploration du permis de Timissit, couvrant une superficie de 2 730 km², dans la région d’Illiz au sud-est de l’Algérie. Outre, l’Algérie, l’entreprise mène également des activités en Angola et en Afrique du Sud.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *