Brouillon auto 167
#Decideurs #Diplomatie #Transport #LIBYE #TURQUIE
Denys Bédarride
lundi 2 août 2021 Dernière mise à jour le Lundi 2 Août 2021 à 10:02

Le ministère turc des Affaires étrangères a salué l’ouverture de la route côtière stratégique Misrata-Syrte, reliant l’est à l’ouest de la Libye, fermée depuis 2019. C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public le 31 juillet soir par la Diplomatie turque.

Le ministère turc a indiqué : “Nous constatons avec joie que les efforts du Conseil présidentiel, du gouvernement d’Union nationale sous la présidence de Abdelhamid Dbeibeh, de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye et de la Commission militaire mixte 5+5 se sont soldés par un résultat positif ».

Et d’ajouter : “Nous espérons que ce pas, en mesure de faciliter le quotidien du peuple libyen, contribuera à instaurer la stabilité permanente, la paix et la prospérité dans le pays”.

La Diplomatie turque a souhaité que ce développement de la situation puisse avoir un effet positif sur l’unification des institutions sécuritaires et l’armée en Libye, sous l’égide d’une administration légitime civile.

“La Turquie continuera de soutenir le peuple libyen et le gouvernement d’Union nationale dans le contexte d’un cessez-le-feu permanent, du processus politique, et des préparatifs pour les prochaines élections”, note-t-on-encore, selon la même source.

Le 30 juillet, la Commission militaire mixte libyenne 5+5 a annoncé l’ouverture de la route côtière Misrata – Syrte, reliant l’est à l’ouest du pays. L’annonce intervient à la veille de l’expiration d’un délai fixé par l’armée libyenne, – qui a pris fin samedi -, pour communiquer avec la milice du général à la retraite Khalifa Haftar, au sujet de l’ouverture de cette route stratégique.

Le 20 juin, le Conseil présidentiel libyen a annoncé avoir chargé la Commission militaire mixte libyenne 5+5 de coordonner entre les deux parties au conflit en vue d’assurer la mise en œuvre de l’ouverture complète de la route côtière.

La Libye, pays riche en pétrole, connaît une percée politique depuis quelques mois. Un gouvernement d’Union nationale et un nouveau Conseil Présidentiel ont pris leurs fonctions le 16 mars 2021, pour conduire le pays aux élections législatives et présidentielle prévues le 24 décembre prochain.

Source Agence Anadolu 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *