La mer Méditerranée, bientôt vidée de ses poissons ?
#Climat #COP22 #Decideur #Ecologie #Environnement #Institution #Investissement #Mediterranee #RechauffementClimatique #TURQUIE
Denys Bédarride
dimanche 12 décembre 2021 Dernière mise à jour le Dimanche 12 Décembre 2021 à 23:46

Le ministre turc de l’Environnement, de l’Urbanisme et du Climat, Murat Kurum, a appelé à la création d’un centre d’activités régional pour protéger la Méditerranée de la pollution.

Dans un discours qu’il a prononcé, le 9 décembre, lors de la 22emé Conférence des signataires de la Convention sur la protection de l’environnement marin et du littoral de la Méditerranée “COP22”, qui a débuté, le 7 décembre à Antalya, dans le sud-ouestde la Turquie.

Kurum a confirmé que les efforts que les 21 pays riverains de la Méditerranée déploieront dans la lutte contre le changement climatique contribueront de manière significative aux efforts mondiaux pour faire face au phénomène.

Il a ajouté que la Méditerranée, qui est entourée par 21 pays, avec une population de 520 millions d’habitants, abrite toujours plus de 17 000 organismes marins et 25 000 espèces végétales.

Il a fait savoir que la Turquie demande la création d’un centre d’activités régional sur son territoire, pour protéger la mer Méditerranée de la pollution.

Le ministre a souligné que cette étape contribuera positivement à l’avenir de la région méditerranéenne.

Il a indiqué que cette démarche contribuerait à résoudre de nombreux problèmes, non seulement dans les 21 pays riverains de la Méditerranée, mais aussi dans tous les pays du monde.

Les travaux de la conférence COP22 se poursuivront jusqu’au 10 décembre, avec la participation de 21 pays riverains de la Méditerranée au niveau des ministres et représentants des ministères, de l’Union européenne et des Nations Unies.

Source Agence Anadolu

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *