Tunisie : Même si les objectifs ne sont pas encore atteints, la production de phosphate est en hausse de 22% sur un an
Lorrie Graham/AusAID
#Analyse #Economie #Entreprises #Industrie #Mine #VieDesEntreprises #TUNISIE
Agence Ecofin
mercredi 12 janvier 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 12 Janvier 2022 à 18:40

Fleuron de l’industrie minière et pourvoyeuse de matières premières pour la production d’engrais en Tunisie, la Compagnie des Phosphates de Gafsa est en crise depuis plus d’une décennie, avec des grèves et mouvements sociaux qui ont un impact sur la production.

En Tunisie, la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG) a annoncé cette semaine son bilan opérationnel pour l’année écoulée. Elle a produit 3,8 millions de tonnes de phosphate commercialisable, soit 17 % en dessous de son objectif, rapporte Tunis Afrique Presse.

CPG explique cette contre-performance par « un démarrage difficile en 2021 en raison des grèves et sit-in et de la suspension des activités d’extraction dans les différentes unités de production à Metlaoui, Mdhilla, Om Larayes et Redeyef ». Il ne s’agit d’ailleurs pas de problèmes propres à l’année dernière puisque, depuis plus d’une décennie, la société souffre de grèves et de mouvements sociaux à répétition, qui ont fait baisser progressivement la production.

Si c’est la deuxième année consécutive durant laquelle la société échoue à atteindre ses prévisions de production, il faut néanmoins souligner que la production est en hausse de 22 % en glissement annuel. La CPG a ainsi pu augmenter les quantités vendues aux fabricants nationaux d’engrais chimiques (Groupe Chimique Tunisien et Société tuniso-indienne d’engrais), les faisant passer de 2,3 millions de tonnes en 2020 à 3,3 millions de tonnes de phosphates en 2021.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.