La Turquie et la République démocratique du Congo viennent de signer 3 protocoles d’accords sur le financement d’infrastructures de transport routier, fluvial et ferroviaire
#Actualite #AxesRoutiers #Congo #Decideurs #Economie #Financement #Industrie #Infrastructures #Mine #Transport #TransportFerroviaire #TransportMaritime #Afrique #TURQUIE
Agence Ecofin
vendredi 4 mars 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 4 Mars 2022 à 12:15

Le président congolais tente depuis quelques mois de mobiliser les investisseurs turcs autour des grands projets de son pays, ceux du secteur transports entre autres. Une démarche qui commence à porter ses fruits et qui démontre une nouvelle fois la volonté du Président Erdogan de se tourner vers l’Afrique. 

La RDC et la Turquie ont signé 3 protocoles d’accords portant sur le financement d’infrastructures de transport routier, fluvial et ferroviaire. Lesdits accords signés au cours de la visite d’Etat effectuée dimanche par le président turc Recep Tayyip Erdoğan à Kinshasa, font partie d’une série plus large de 7 conventions.

Selon le communiqué publié par la présidence congolaise, il s’agit de développer le transport sur le fleuve Congo et ses affluents, de construire une autoroute de 1083 km, ainsi que la ligne de chemin de fer Banana-Kinshasa.

Ces accords constituent un appui majeur pour le Congo dans la réalisation de son plan de développement du transport national. Le gouvernement cherche depuis quelques années à densifier les infrastructures multimodales, notamment dans la capitale, à travers des projets d’asphaltage, et de réhabilitation de rail pour des services ferroviaires urbains.

Ces projets, s’ils se matérialisent, aideront grandement à relever les défis de mobilités actuels, à stimuler le commerce ainsi que l’industrie minière et touristique du pays.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.