Palestine : Quelle est la situation des investissements, de l’indice des prix et du commerce extérieur ?
@PCBSPalestine
#Actualite #AnalyseEconomique #Economie #Exportation #Finance #Financement #Importation #Investissement #ISRAEL #PALESTINE
Denys Bédarride
samedi 2 avril 2022 Dernière mise à jour le Samedi 2 Avril 2022 à 05:00

Les prix augmentent et notamment sur les produits de base ainsi que le commerce extérieur qui augmente de 24% sur un an et la Palestine ne donne pas assez confiance aux investisseurs étrangers d’investir dans le pays. 

D’après le Bureau Central des Statistiques palestinien (PCBS) et l’Autorité monétaire palestinienne (PMA), à la fin du quatrième trimestre 2021, la PEG nette (avoirs extérieurs – engagements extérieurs) s’élevait à 3 659 millions de dollars, en hausse de 1% par rapport au trimestre précédent, signifiant que les investissements en dehors de la Palestine l’emportaient sur les investissements en provenance de l’étranger.

Les actifs totaux s’élevaient à 9,63 Mds USD répartis entre les investissements directs étrangers (3%), les investissements de portefeuille (16%), les autres investissements (72%, dont les plus importants sont la monnaie et les dépôts) et les réserves d’actifs (9%).

Les stocks totaux de passifs étrangers (stocks des non-résidents) s’élevaient à 5 969 millions de dollars, répartis entre les investissements directs étrangers (50 %), les investissements de portefeuille (14 %) et les autres investissements (36 %).

La dette extérieure brute sur les secteurs économiques a quant à elle atteint 2 159 millions de dollars (+ 1% par rapport au trimestre précédent) répartis entre la dette sur le secteur public (61%), la dette sur le secteur bancaire (36%), la dette sur les autres secteurs (2 %) et les prêts entre entreprises affiliées (1 %). 

L’indice des prix à la consommation poursuit sa hausse 

A la fin du mois de février 2022, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 2,97% rapport à février 2021 (2,99% dans la bande de Gaza et 2,77% en Cisjordanie). Les principales hausses concernent le prix du poulet frais (+ 6,77 %), les légumes secs (+ 6,41 %), les carburants (diesel :+3,4%, essence : +2,71%) et les légumes frais (+2,39%). 

Comment le commerce extérieur évolue-t-il ? 

Le déficit commercial a augmenté de 1% en janvier 2022 par rapport à décembre 2021. En glissement annuel, il a augmenté de 24% et a atteint 485,5 millions USD.

Les exportations de biens ont diminué de 16 % en janvier 2022 par rapport à décembre 2021. En glissement annuel, elles ont augmenté de 30% et ont atteint 132,8 millions USD. Les exportations vers Israël ont diminué de 18% en janvier 2022 par rapport à décembre 2021 et représentaient 85% des exportations totales en janvier 2022.

Dans le même temps, les importations de biens ont diminué de 3% en janvier 2022 par rapport à décembre 2021. En glissement annuel, elles ont augmenté de 26% et ont atteint 618,3 millions USD. Les importations en provenance d’Israël ont diminué de 4% en janvier 2022 par rapport à décembre 2021 et représentaient 51% des importations totales en janvier 2022. 

Source Ambassade de France au Liban

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.