Algérie : Le Ministre des affaires étrangères de la France Jean-Yves Le Drian en visite spéciale auprès du Président Tebboune
#Actualite #BuzzNews #CooperationInternationale #Decideurs #Diplomatie #Economie #Energie #Espagne #Europe #Institutions #Italie #Libye #Politique #Russie #Ukraine #ALGERIE #EchangesMediterraneens #France
Denys Bédarride
vendredi 15 avril 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 15 Avril 2022 à 06:00

La visite en Algérie de Jean-Yves Le Drian survient dans le contexte de la campagne présidentielle marquée, entre autres, par la question des relations franco-algériennes et par la crise énergétique que connait l’Union Européenne.

Des questions jugées « sensibles », mais aussi celles liées à « l’énergie », ont été au centre des discussions au cours de l’audience accordée à Jean-Yves Le Drian, le ministre français des relations extérieures et de la coopération, par le président algérien Abdelmadjid Tebboune, apprend-on d’une vidéo publiée sur le site internet de la présidence de la république d’Algérie.

Cette visite survient dans un contexte marqué par plusieurs enjeux. L’un d’entre eux est la campagne en cours pour l’élection du prochain président de la République en France. La question algérienne s’est en effet invitée dans le débat électoral. Marine Le Pen qui a affiché clairement son aversion pour l’accueil de personnes étrangères dans son pays, a récemment exposé sa position, en indiquant vouloir construire une nouvelle relation avec l’Algérie si elle était élue.

Le ministre Jean-Yves Le Drian a indiqué pour sa part avoir souligné avec le président algérien la « profondeur historique » des relations entre les deux pays, mais aussi la lutte contre le terrorisme, le Sahel et la situation régionale, notamment la relance du processus politique en Libye. Aucune autre information sur les questions dites sensibles n’a filtré.  

Le deuxième contexte est celui de la crise énergétique que connaissent les pays européens du fait du conflit armé entre la Russie et l’Ukraine. L’accord d’approvisionnement en gaz algérien à l’Italie, qui a été dévoilé le 11 avril dernier, ne laisse pas indifférents des pays européens comme l’Espagne avec lequel les relations se sont tendues récemment, ou la France qui essaye de relancer le partenariat depuis la fin 2021.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.