Algérie : Réouverture du marché algérien aux génisses et bovins d’engraissement français
#Actualite #Afrique #Alimentation #BuzzNews #Gouvernement #Production #EGYPTE
Agence Ecofin
jeudi 30 juin 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 30 Juin 2022 à 07:30

En Afrique, l’Egypte est l’un des principaux consommateurs de viande bovine. Dans le pays, la production peine à suivre le rythme d’une demande nourrie par une croissance dynamique de la population.

En Egypte, le président Abdel Fattah al-Sisi a procédé le lundi 13 juin dernier à l’inauguration d’un complexe de production laitière et d’engraissement de bovins sur 400 hectares. Basé à Sadat city dans le gouvernorat de Menoufia, le site comprend 5 fermes laitières abritant 5 000 vaches et un parc d’engraissement d’un cheptel de 3 000 têtes. 

Il comporte aussi un centre de recherche vétérinaire, une installation pour la réalisation des inséminations artificielles ainsi qu’un abattoir moderne et des lignes de transformation de produits laitiers. Selon les autorités, ces installations assureront la production de 150 tonnes de lait cru par jour et de 1,5 tonne de viande par cycle de production.

Ce nouveau projet s’inscrit dans le cadre d’une stratégie visant à réaliser l’autosuffisance en lait ainsi qu’en produits carnés comme la viande de bœuf qui est préférée par la population comparativement à d’autres viandes comme la volaille.  

En Egypte, les besoins de consommation de viande bovine tournent en moyenne à 650 000 tonnes par an contre une production d’environ 250 000 tonnes selon les données de l’USDA. Le pays est le second fournisseur du produit en Afrique derrière l’Afrique du Sud et devant le Nigeria.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.