L’Egypte veut revoir ses modalités d’importation de blé pour augmenter ses réserves stratégiques 
#BanqueMondiale #Cereales #Economie #Financement #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 7 juillet 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 7 Juillet 2022 à 07:30

Le 28 juin, le conseil d’administration de la Banque Mondiale a approuvé un prêt de 130 M USD à la Tunisie pour faire face aux répercussions du conflit russo-ukrainien sur sa sécurité alimentaire. 

Ce prêt s’inscrit dans le cadre d’un programme coordonné d’intervention d’urgence, mené en collaboration avec la BERD (Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement), la BEI (Banque Européenne d’Investissement) et l’Union Européenne, qui vise à soutenir les importations de blé sur le court terme pour garantir l’accessibilité au pain pour les populations les plus démunies, à l’orge pour les éleveurs, et aux intrants pour les céréaliers. 

Ce prêt permettra le financement d’importations en blé tendre (équivalent à environ un mois et demi de consommation), en orge (couvrant les besoins des producteurs laitiers pendant environ un mois) et en semences de blé pour assurer la prochaine campagne céréalière d’octobre. 

Le prêt devrait également permettre la mise en œuvre de réformes visant la filière céréalière et la politique agricole tunisienne pour renforcer la résilience du pays. 

Source Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.