Palestine : L’activité économique connait une forte baisse en février 2022
#Economie #Femmes #Financement #Jeunesse #PALESTINE
Denys Bédarride
mercredi 21 septembre 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 21 Septembre 2022 à 07:00

Le Gouverneur de l’Autorité monétaire, Dr. Firas Melhem, a annoncé une hausse du capital de l’Autorité monétaire à 200 M$ contre 120 précédemment, validée par le Président Abbas et sur recommandation de son conseil d’administration.

Le Gouverneur a souligné que cette étape importante faciliterait la mise en œuvre des plans de transformation numérique, et permettrait d’injecter davantage de fonds dans les différents programmes de microfinance, avec l’objectif final d’accroitre l’emploi des jeunes et des femmes.

Le gouverneur a rappelé que le secteur bancaire palestinien est stable et solide, et que ses indicateurs financiers et bancaires sont parmi les meilleurs de la région : « L’Autorité monétaire a réussi à appliquer les meilleures normes internationales en matière de supervision du secteur bancaire et à construire des filets de sécurité financière dans le but de préserver les fonds des déposants et de renforcer la stabilité du système finacier », a ajouté le gouverneur, soulignant que le système bancaire est le moteur central de la croissance de l’économie.

Les données bancaires montrent que les banques disposent de liquidités qui leur permettent de continuer à financer tous les secteurs économiques ; le taux de crédit a atteint environ 65,5% et les taux de défaut sont inférieurs à 4,2%. Le ratio d’adéquation des fonds propres est d’environ 16,7 %.

La crise sanitaire et des clearence revenues à fortement accru l’exposition des banques au secteur public. La valeur des prêts accordés au gouvernement est d’environ 2,3 milliards de dollars, 21% du crédit total et 14 % des dépôts des clients.

La mission du FMI, qui fournit actuellement une assistance technique à l’Autorité monétaire, a salué les bons résultats du système bancaire palestinien.

L’indice des prix à la consommation continue d’augmenter 

Les données du PCBS font état d’une hausse de l’indice des prix à la consommation en Palestine de 3,51%, (3,46 % en Cisjordanie, 3,06 % dans la bande de Gaza) au cours des huit premiers mois de 2022 par rapport à la période correspondante de l’année précédente.

En comparant les prix d’août 2022 avec août 2021, les données indiquent une augmentation de l’indice des prix à la consommation en Palestine de 3,16 %, (3,57 % en Cisjordanie et 1,04 % dans la bande de Gaza. 

Source : Ambassade de France au Liban

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.