Le Liban a perçu 280 millions d’€ suite à l’explosion du 4 août
#Economie #Humanitaire #Tourisme #Beyrouth #LIBAN
Denys Bédarride
lundi 14 décembre 2020 Dernière mise à jour le Lundi 14 Décembre 2020 à 11:06

Sur les aspects humanitaires, alors que 257 M€ avaient été promis lors de la conférence internationale organisée au lendemain de l’explosion du 4 août, ce sont plus de 280 M€ qui ont effectivement été versés à ce jour dans les domaines de la santé, l’éducation, la réhabilitation urbaine et l’alimentation.

La Conférence de soutien à la population libanaise s’est tenue le 2 décembre 2020 en visioconférence, à l’invitation conjointe du président de la République française et du Secrétaire Général des Nations-Unies. 32 pays, 12 organisations internationales et 7 organisations de la société civile libanaise y ont participé. 

Sur les aspects humanitaires, alors que 257 M€ avaient été promis lors de la conférence internationale organisée au lendemain de l’explosion du 4 août, ce sont plus de 280 M€ qui ont effectivement été versés à ce jour dans les domaines de la santé, l’éducation, la réhabilitation urbaine et l’alimentationAu-delà de l’aide d’urgence, le cadre 3RF (Réforme, Relèvement, Reconstruction) et sa facilité de financement (Fonds fiduciaire multi-bailleurs) préparés par la Banque mondiale, les Nations-Unies et l’Union européenne ont été présentés

Ces instruments permettront d’assurer la continuité des financements au-delà de l’aide humanitaire d’urgence, débloquée dans l’après-4 août. Une attention particulière sera accordée aux besoins immédiats des petites et moyennes entreprises (5000 auraient été directement affectées par l’explosion d’après la Banque Mondiale). 

Finalement, les besoins de financement totaux identifiés par le 3RF sont estimés à 584 M$ (426 M$ la première année) dans le cadre du relèvement et à 2 Mds$ dans le cadre de la reconstruction. Quatre piliers seront couverts : 

– l’amélioration de la gouvernance; 

– les emplois et opportunités économiques; 

– la protection sociale, l’inclusion et la culture; 

– l’amélioration des services et des infrastructures.

Balance des paiements 

D’après les chiffres publiés par la Banque du Liban, le déficit enregistré par la balance des paiements est passé de 6,153 Mds$ au cours des dix premiers mois de l’année 2019 à 9,988 Mds$ au cours des dix premiers mois de l’année 2020. Il s’agit du déficit le plus important jamais enregistré depuis 1993.

Inflation 

D’après le Programme Alimentaire Mondial (PAM), le prix du « panier d’aliments de survie minimum » (food Survival Minimum Expenditure Basket), calculé sur la base d’une ration d’1 kg de riz, d’1 kg de boulgour, d’1 kg de pâtes, d’1 kg de haricots blancs, d’1 kg de sucre blanc, de 5 litres d’huile de tournesol, d’1 kg de sel et de 200 g de viande en conserve, a augmenté de 198% entre le mois d’octobre 2019 et le mois de novembre 2020

D’après le PAM, l’augmentation atteint 116% entre le milieu du mois de mars (et le premier confinement suite au covid-19) et fin novembre. 

D’après l’Administration Centrale des Statisiques, l’inflation dans le secteur alimentaire « food price index » a atteint 441% entre le mois d’octobre 2019 et le mois d’octobre 2020.

Tourisme : 

D’après l’enquête conduite sur une base mensuelle par Ernst&Youngle coefficient d’occupation des hôtels (4 et 5 étoiles) sur les dix premiers mois de l’année 2020 a été de 15% à Beyrouth, contre 71,60% un an plus tôt.

Source Ambassade de France au Liban 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *