#Coronavirus #Covid19 #Sante #LIBAN
Fiona Urbain
mercredi 6 janvier 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 6 Janvier 2021 à 17:30

Le Liban fait partie des pays où le coronavirus se propage le plus avec un taux de positivité de 14,4 %. Découvrez les dernières mesures prises par le Gouvernement.

Après les fêtes, les cas de coronavirus flambent au Liban. Le ministère de la santé a indiqué que 3 620 personnes ont été diagnostiquées positives au coronavirus COVID19 ces dernières 24 heures et les hôpitaux sont saturés. Face à cette situation, les autorités ont annoncé, un reconfinement à partir de jeudi 7 janvier et jusqu’au 1er février.

Ce 4ème confinement a été décidé après de nouveaux records dans le nombre de cas quotidiens enregistrés après les fêtes de fin d’année où un grand relâchement a été constaté.

Les principales mesures :

Couvre-feu entre 18h et 5h, à partir du jeudi 7 janvier à 5h du matin jusqu’au lundi 1er février à 5h du matin.

La circulation alternée est à nouveau instaurée. Les véhicules portant une plaque d’immatriculation se terminant par un chiffre impair pourront ainsi circuler les lundis, mercredis et vendredis, et ceux avec une plaque d’immatriculation se terminant par un chiffre pair (dont le zéro) les mardis, jeudis et samedis. Tous les véhicules seront interdits de circuler les dimanches.

Seront fermés : les administrations publiques, les municipalités et leurs fédérations, les offices autonomes, les universités et écoles privées et publiques, les crèches, les jardins publics, les corniches maritimes, les clubs de sport, et les terrains sportifs publics et privés, en intérieur et en extérieur. Les institutions commerciales et les sociétés privées, ainsi que les marchés populaires, les cinémas, les musées, les salles de théâtre, et les salles de vidéo poker, de jeux électroniques et en ligne. Les fêtes publiques et privées, les soirées et les événement sociaux sont interdits, tout comme les rassemblements en tous genres. Tous les événements religieux doivent être annulés, et le ministère de l’Intérieur ainsi que les autorités religieuses seront chargées d’appliquer cette décision. 

La Banque du Liban restera ouverte, ainsi que les banques commerciales à travers le pays, à condition de fonctionner à 20% de leur capacité et de n’ouvrir que 20% de leurs branches. Les distributeurs automatiques de billet seront alimentés sans interruption, et les sociétés de transfert d’argent, ainsi que les bureaux de change, pourront aussi fonctionner, mais là encore, à 20% maximum de leur capacité.

Réduction du nombre de voyageurs à l’aéroport international de Beyrouth à partir du lundi 11 janvier, afin que le flux de voyageurs soit réduit à 20% du nombre de passagers enregistré en janvier 2020. Les passagers arrivant à partir du jeudi 7 janvier à l’aéroport devront subir un test PCR immédiat sur place. Mais pour les voyageurs arrivant à partir du 11 janvier, les mesures seront renforcées : ainsi, ces derniers devront subir un premier test PCR à leur arrivée à l’aéroport, puis un nouveau test sept jours après la date de leur arrivée. Les passagers doivent également loger dans un hôtel, à leurs frais, pour une durée ne dépassant pas les 72h, dans l’attente des résultats du test PCR effectué à l’aéroport. En cas de résultat négatif, ils devront néanmoins passer les jours restant qui les séparent du deuxième test en isolement à domicile. Si le résultat est positif au Covid-19, “les directives du ministère de la Santé sont appliquées”, énonce la circulaire sans plus de précision.

Le trafic frontalier terrestre avec la Syrie est lui aussi réduit à raison de 150 personnes au niveau du passage de Masnaa (Békaa) et 100 personnes au niveau du poste-frontière de Abboudiyé (Nord), et ce à raison de deux fois par semaine.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *