Liban-Syrie : Les Français de l'étranger ont déposé leurs bulletins de vote pour les élections consulaires
#BasharAlAssad #Elections #ElectionsConsulaires #Etranger #Francais #Vote #LIBAN #SYRIE
Noémie Bouisset
jeudi 3 juin 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 3 Juin 2021 à 09:44

Le 30 mai, les français du Liban et de Syrie ont donc voté aux élections consulaires pour élire leurs conseillers de l’étranger et leur délégué consulaire.

Au Liban et en Syrie, les électeurs français ont voté pour les élections consulaires le 30 mai. 3 848 sur 19 857 électeurs inscrits ont voté. Le taux de participation était donc de 19,37 %.

Un arrêté avait été pris en janvier afin de déterminer combien de conseillers des français de l’étranger et de délégués consulaires devaient être élus. Il faut savoir que le nombre de français inscrits au registre était en baisse dans l’ensemble des circonscriptions étrangères où les français doivent voter aux élections consulaire. Au premier janvier, selon lepetitjournal.com, 24 081 d’entre eux étaient inscrits pour le Liban et la Syrie.

Quatre listes étaient présentées lors de ces élections, qui devaient déterminer cinq conseillers des français de l’étranger et un délégué consulaire. La liste qui a remporté le plus de votes est « l’Union de la Droite et des indépenants », menée par Lucas Lamah et Denise Revers-Haddad, avec 1 486 suffrages obtenus.

Ensuite, l’ « Alliance solidaire des Français du Liban et de Syrie – Indépendants comme vous » s’installe en deuxième place, avec 1 039 votes, suivie de la liste « Marchons ensemble ! Pour vous soutenir à l’étranger », avec 905 votes, et en dernière place l’ «  Alliance démocrate au service des Français d’Orient » avec 418 votes.

Parmi les cinq conseillers des français élus du Liban et de Syrie, on compte Lucas Lamah et Denise Revers-Haddad, en plus de Dani Osman, Ghassan Ayoub et Pauline Marcelli-Toiron. Le délégué consulaire élu, quant à lui, est Michel Rouhban.

Ces élections consulaires ont eu lieu la même semaine que les élections présidentielles en Syrie, pendant lesquelles Bashar al-Assad a été élu pour un quatrième mandat avec une majorité écrasante de 95,1 % des votes. C’est plus que lors des élections précédentes en 2014, pendant lesquelles il avait tout de même remporté 88 % des votes.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *